MMA : Découverte d’un récent club amiénois, le K.B.G MMA Amiens

87034014 118184493086645 8765267002542522368 O
Ⓒ Gazette Sports

Fondé par Tarik Merras, le club K.B.G MMA Amiens a récemment ouvert ses portes, au sein de la salle de sport Fit Place, pour proposer des entraînements exclusivement axés sur le MMA.

Avant de créer le K.B.G MMA Amiens, Tarik Merras a été durant des années un boxeur professionnel de kick boxing, et notamment un combattant en MMA professionnel. Ceinture noire en grappling, il a vécu une belle carrière sportive, riche en combats professionnels, et a remporté de nombreux titres en grappling et en MMA. Au fil du temps, une idée germa dans son esprit. Celle de monter un club à Amiens, afin de faire découvrir le « vrai » MMA aux jeunes. « Vrai », dans le sens où le club ne propose pas d’entraînement mixtes, ou de karaté mix par exemple, qui s’apparente à ce sport. Tous les aspects du MMA y sont enseignés, en passant par les échanges debout au travail au sol. Il est question de développer autant le cardio que le physique, ou encore la technique : « Si on n’a pas de cardio, pas de technique ou pas de sol, on ne pourra jamais faire du MMA. Si on n’a pas ces trois éléments, on est rien. J’essaie de montrer quelque chose de vrai à tout le monde », confie Tarik Merras, qui définit d’ailleurs le MMA comme un sport de combat complet : « C’est un bon sport. C’est dur, mais c’est bien. Cela demande du physique, de la technique, de la patience, de la fidélité et de l’investissement ».

Le club, créé au mois de janvier, accueille les jeunes à partir de 15 ans, du lundi au vendredi, de 20h-22h. Les entraînements se déroulent au sein de la salle de sport FitPlace, dont les gérants sont Kévin Carré et Yohan Hamadi. Et, du fait de la légalisation récente du MMA en France, des compétitions se mettront en place prochainement. Les licenciés pourront alors concourir à celles-ci lorsqu’ils seront assez préparés : « Comme on a commencé au mois de janvier, c’est assez frais. On attend de préparer les jeunes pour vraiment faire des combats ». Les compétitions peuvent permettre aux élèves de se tester, de tester leur niveau et leurs techniques. Il est à noter qu’au départ, il est préférable de commencer par du pancrace : « On ne prend pas le risque d’amener les jeunes débutants sur du MMA directement, sauf si il y a un championnat de France. Et peut-être qu’il y en aura un l’année prochaine. Mais pour l’instant, on vise le pancrace ».

De nombreuses ambitions …

Par la suite, l’un des objectifs du club serait de développer le MMA sur Amiens, et notamment pour les enfants. Un challenge encore difficile à relever puisque dans l’esprit de beaucoup de personnes, ce sport de combat est assimilé à la violence, et peut ainsi faire naître quelques appréhensions. Mais il est important de rappeler que, comme à la boxe thaïlandaise par exemple, le MMA est régi par des règles strictes : « On ne frappe pas derrière la tête, on ne met pas les doigts dans les yeux, on ne mord pas. Le danger est toujours existant, mais si on a des coachs qui encadrent bien, cela se passe bien. Dans n’importe quel sport de combat, il y a du risque », ajoute Tarik Merras.

Parmi les autres objectifs du club, il est question d’amener les jeunes sur la scène nationale ou internationale, de faire du MMA un réel « mode de vie » en France. Effectivement, dans d’autres pays, ce sport de combat est devenu un mode de vie. Des compétiteurs parviennent à vivre de cette passion. Et pour espérer y parvenir, le président du club insiste sur le fait qu’il est nécessaire de se doter de motivation, de courage et de patience. Également, le club aimerait avoir l’honneur d’accueillir à nouveau la NAGA (North American Grappling Association) à Amiens. Il s’agit d’une organisation qui met en place des tournois Submission Grappling et du Jiu-Jitsu Brésilien en Amérique du Nord et en Europe. « C’est un très bon organisateur », ajoute Tarik Merras.





Vous pourrez retrouver la page Facebook du K.B.G MMA Amiens en cliquant ICI.





Angélique Guénot

Crédits photos : Droits Réservés