VOLLEY (F) : Le LAMVB … logiquement

Lamvb 1
Ⓒ Gazette Sports

Les partenaires d’Eléonore Malivoir n’ont pas eu à puiser dans leurs réserves afin de venir à bout des représentantes de l’Association Sportive Meudonnaise.

Doucement mais sûrement, le Longueau Amiens Métropole VB se dirigerait-il vers la Nationale 2 ? Le succès dominical obtenu aux dépens de l’Association Sportive Meudonnaise (3-0) renforcerait bel et bien cette hypothèse mais ne semble (pas encore) réussir à convaincre Clément Bevilacqua. Et s’inspirant de la mésaventure d’Icare, lequel, selon la légende, s’était brûlé les ailes en s’approchant trop près du soleil, le responsable technique amiénois se veut prudent. Pragmatique même lorsqu’il évoque la situation.

Ce duel au sommet pourrait dissiper quelques interrogations. En cas de succès sur ce parquet nordiste, nous effectuerions alors un nouveau pas je l’admets. Dans le cas contraire, notre écart s’amenuisera et la donne ne sera plus vraiment la même.

Clément Bevilacqua

« Le championnat est loin d’avoir livré sa vérité. Certes, cette douzième victoire de la saison est importante sur le plan comptable et nous offre l’opportunité de préserver notre petit matelas de points. Cependant, d’autres échéances m’incitent à la prudence » résume l’intéressé. Evoquant, à demi-mot, le périlleux déplacement qui conduira le LAMVB samedi soir jusqu’à Saint-Pol. Où son dauphin l’attend de pied ferme.

Lamvb 3
Les représentantes du LAMVB ont fait l’ouvrage face à leurs homologues meudonnaises… Et enregistrent un nouveau succès cette saison

« Ce duel au sommet pourrait dissiper quelques interrogations. En cas de succès sur ce parquet nordiste, nous effectuerions alors un nouveau pas je l’admets. Dans le cas contraire, notre écart s’amenuisera et la donne ne sera plus vraiment la même » précise Clément Bevilacqua. Oubliant (volontairement ?) de présenter un autre scénario : si le LAMVB devait rendre les armes à l’issue du tie-break, il enrichirait cependant son capital d’un point, contre deux pour son hôte.

« Les calculs n’apparaissent pas comme mon passe-temps préféré ! » mentionne l’entraîneur amiénois. Préférant faire le point sur les errances d’un groupe, certes victorieux, mais qui parfois se découvre un malin plaisir à jouer à se faire (un peu) peur. « Les filles se sont acquittées de leur tâche, correctement » commente-t-il. Avant de s’expliquer : « Le tableau d’affichage résume à lui seul le match. Toutefois, l’effectif éprouve, depuis quelques matchs, une légère difficulté à bien entrer dans la confrontation. A se mettre bien en jambes. A ce jour, cette approche ne nous a pas été préjudiciable mais il convient de remédier à cela. »

Les Meudonnaises ont su nous mettre en échec, susciter quelques questionnements. Sans leur faire offense, Saint-Pol affiche d’autres arguments.

Une correction qui s’imposerait à la veille de ce « Big Match » ? Une évidence pour Clément Bevilacqua… « Les Meudonnaises ont su nous mettre en échec, susciter quelques questionnements. Sans leur faire offense, Saint-Pol affiche d’autres arguments. » Mise en garde à l’égard d’un groupe dont la progression « sur le plan psychologique, demeure néanmoins indéniable. » Articulée autour d’un duo Chloé Bray / Li Ywei étincelant, « l’équipe maitrise de mieux en mieux ses émotions. »

A la suprématie parfois contestée, les ambassadrices du LAMVB ont su (habilement) se ressaisir et ainsi reprendre la main. Presque logiquement. « C’est sans aucun doute l’une des principales satisfactions de cette confrontation » confesse Clément Bevilacqua. En espérant tenir le même discours en fin de semaine.

Lamvb 2
Les Amiénoises ont affiché leur joie au coup de sifflet final

LONGUEAU. Gymnase Pellerin. Longueau Amiens Métropole VB bat Association Sportive Meudonnaise 3-0

(25-17 en 26’, 25-18 en 26’, 26-24 en 32’) Arbitres : MM. Deresmes et Alaoui Hassini.

  • LONGUEAU AMIENS METROPOLE VB : Lentz, Carreel, Cadart, Loubard, Bray (cap), Canlers, Darras, Malivoir, Lapeyronnie, Devaux, Yuwei.

Fabrice Biniek

Crédit photos : Corinne Carreel (LAMVB)