PARKOUR : Retour sur la compétition Ninja

Imga0007
Ⓒ Gazette Sports

A l’occasion de la compétition Ninja organisée au sein du complexe sportif Warrior Parkour Gym, quatorze participants se sont prêtés au jeu, dont certains étaient issus du club MMA Amiens Parkour.

Dans la bonne ambiance et sous les regards de Guillaume, entraîneur au sein du MMA Amiens Parkour, et de Jeremy Langlet, gérant du Warrior Parkour Gym, les participants ont franchi des obstacles inspirés de l’émission Ninja Warrior, avec pour seule règle de ne pas toucher le sol. Dans le cas où l’un des participants déroge à cette règle pour quelconque raison, celui-ci a le droit de tenter à nouveau l’obstacle et poursuivre jusqu’à, au maximum, trois reprises. Chronomètres en main, Guillaume et Jérémy annotaient alors les temps réalisés par chacun afin de pouvoir ensuite déterminer les gagnants.

Les trois parcours, soigneusement préparés par l’équipe, mélangeaient différents types d’obstacles : sauter à pieds joints dans des pneus, traverser un mur d’escalade, un filet, une slackline, se suspendre à un rouleau et tenter de le faire rouler jusqu’à atteindre l’autre côté, grimper à une corde verticale, faire des « transferts » de barre en barre, et encore beaucoup d’autres.


Des obstacles en tous genres

Sur le premier parcours, les participants devaient se confronter tout d’abord à un chemin semé d’embûches avant de s’élancer sur une corde, puis enchaîner avec une barre horizontale sur laquelle les ninjas se hissaient d’un bout à l’autre de celle-ci, puis une autre avec, cette fois-ci, un rouleau à agripper pour rouler jusqu’à l’autre extrémité. Pour finir, une corde plate devait être traversée, sans perdre l’équilibre.

Sur le second parcours, les participants commençaient par un mur d’escalade doté de prises particulièrement fines. Suite à cela, ils atterrissaient sur une plateforme instable avant de repartir en s’agrippant à des barres verticales, à des anneaux, puis à un filet, pour ensuite procéder à de nouveaux obstacles sur des barres horizontales.

Le dernier parcours, et pas des moindres, débutait sur la plateforme instable du second. Les participants devaient parvenir à se stabiliser pour, ensuite, traverser des obstacles au sol axant principalement sur un travail d’adresse et d’équilibre. Puis, ils se retrouvaient face à un trapèze sur lequel ils devaient grimper, s’élancer et atterrir sur une zone précise. A la suite de cela, des obstacles sur les barres horizontales, différents de ceux vus précédemment, étaient à franchir.

  • Imga0006
  • Imga0001
  • Imga0005


De belles prestations sur le parcours Ninja

Parmi les participants, certains d’entre eux se sont démarqués par leur rapidité, d’autres par leur puissance, ou bien encore leur agilité. Effectivement, ce type de compétition usant d’obstacles en tous genres, elle a la particularité d’axer les efforts sur absolument toutes les parties du corps, et notamment de travailler sur divers aspects tels que la force, l’équilibre ou bien encore la souplesse.

Sur ces genres de parcours, il est indéniable que le travail porte ses fruits. L’Amiénois Nassim Sfaxi en est le parfait exemple puisque, s’entraînant assidûment au sein du complexe depuis seulement deux mois, il a réalisé le deuxième meilleur temps au cours de cette compétition (4″02). En première position, on retrouve Jean-Marie (3″48), puis en troisième position, une jeune femme, Djannatie (6″05) qui a réalisé une jolie performance. Des bons de réduction ainsi que des abonnements à la salle ont été offerts.





Angélique Guénot

Crédits photos : Droits Réservés

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.