VOLLEY (F) : Le LAMVB se plie en quatre

Lamvb 2
Ⓒ Gazette Sports

Victorieuses de la « lanterne rouge », les partenaires de Colleen Lentz continuent leur petit bonhomme de chemin en tête de la Nationale 3.

Ce match des extrêmes aurait-il donné plus de fil à retordre que prévu aux protégées de Clément Bevilacqua ? « J’admets que certaines phases de jeu suscitent en moi un sentiment mitigé. Au contraire de la dernière manche où le groupe a vraiment fait preuve d’une belle suprématie, de cohésion et de cohérence dans le jeu » souligne le responsable technique d’une troupe qui demeure confortablement installée dans le fauteuil de leader…

Face à une formation du Havre Estuaire VB, toujours en quête d’un premier succès cette saison, les représentantes du Longueau Amiens Métropole VB ont visiblement péché dans l’exercice de la réception. « Une fâcheuse habitude mais aussi un paradoxe puisque les séances d’entraînements ne feraient naître aucun questionnement » confie Clément Bevilacqua. Avant qu’il ne s’explique sur ce « faux pas » consenti lors de la troisième manche.

Lamvb 3
Les Amiénoises ont dû s’employer afin de venir à bout de la lanterne rouge

« Sans être flamboyantes je l’avoue, les filles s’étaient toutefois acquittées jusqu’alors de leur tâche. Malheureusement, la sortie momentanée de Morgane (Allemeersch) sur blessure a déstabilisé le groupe. Il a donc été nécessaire de redistribuer certains rôles mais notre adversaire a su profiter de cette période de flottement. » Léger contre-temps pour des Amiénoises qui s’appliquaient, dans la foulée, à reprendre la main au cours de l’échéance suivante. Pour ne plus la lâcher.

« Particulièrement efficace, Li Yuwei nous offrait l’opportunité de justifier notre rang et ainsi d’éviter toute nouvelle mésaventure. Ce bouleversement a toutefois démontré la faculté de cette équipe à savoir se réadapter si j’ose m’exprimer ainsi. Si l’absence de Florence Leclère, retenue par ses obligations professionnelles, s’est faite sentir à ce moment précis, le retour sur le parquet de Chloé Bray nous a aussi retiré une épine du pied. »

Malheureusement, la sortie momentanée de Morgane (Allemeersch) sur blessure a déstabilisé le groupe

Clément Bevilacqua

Un retour au premier plan de la part d’une demoiselle longtemps éloignée de la compétition qui coïncide avec la poursuite de la marche en avant d’un Longueau Amiens Métropole VB qui continue à entretenir des rêves d’accession. « Le sujet revient après chaque rencontre, inlassablement avec plus d’insistance puisque les filles font preuve d’un joli réalisme. Maintenant, si nous souhaitons continuer à nous prendre au jeu, il convient de corriger ces imperfections qui nous préoccupent depuis quelques semaines. »

Au repos forcé en fin de semaine, les partenaires de Colleen Lentz chercheront à rectifier cela tout en suivant avec grand intérêt le duel opposant Le Vésinet Stade Saint-Germanois au VC Saint-Polois. « Ce bras de fer aura des conséquences au classement. Si la victoire devait sourire aux parisiennes, notre statut de leader serait alors renforcé » en souri Clément Bevilacqua, dont le cœur balance donc pour la troupe locale.

Lamvb 1
Les demoiselles du LAMVB enregistrent une nouvelle victoire

« Plus sérieusement, si nous souhaitons accéder à l’échelon supérieur, la chose la plus simple est de faire l’ouvrage. Savoir tenir tête à nos principaux poursuivants et ainsi conserver celle du classement jusqu’au bout.» Une équation qui, à l’écouter, semble si simple …

  • LONGUEAU. Gymnase Pellerin. Longueau Amiens Métropole VB bat Le Havre Estuaire VB 3-1

(25-14 en 32’, 25-16 en 26’, 24-26 en 32’, 25-17 en 26’) Arbitres : MM. Eloy et Jamet

  • LAMVB : Colleen Lentz, Samantha Carreel, Julie Cadart, Leïla Loubard, Chloé Bray (cap), Morgane Allemeersch, Julie Canlers, Camille Darras, Eléonore Malivoir, Cécile Lapeyronie, Julie Devaux, Li Ywei.

Fabrice Biniek

Crédit photos : Carine Carreel (LAMVB)