AMIENS SC – Luka Elsner : « Il ne faut pas se poser de question, il faut penser performance, match et résultat »

Ⓒ Gazette Sports

Second match à domicile avec la venue du voisin Rémois. Après la défaite contre Montpellier, l’Amiens SC va devoir aller chercher la victoire.

« Je voudrais revenir sur l’après-match de Montpellier. J’avais été très mesuré dans mes propos par rapport à l’arbitrage parce que je n’avais pas regardé la vidéo du match. Ce n’est pas pour trouver une excuse. Mais j’ai une incompréhension totale par rapport à certaines décisions arbitrales, notamment le penalty sur Serhou Guirassy. En regardant les images, je n’ai pas trouvé la moindre raison pour laquelle on n’ait pas eu au moins un penalty sur les 3 situations. »

Quelques retours et des incertitudes

Mathieu (Bodmer, ndlr) va probablement faire son retour dans le groupe, Gaël (Kakuta, ndlr) est encore incertain, il s’entraîne depuis deux jours, il y a une petit possibilité qu’il soit dans le groupe. Nous ferons le point sur Saman (Ghoddos, ndlr) suite à une douleur, et Thomas (Monconduit, ndlr), il a pris deux coups au même endroit et on verra aujourd’hui. »

« Zungu sera de retour, pas de soucis avec lui. Akolo s’entraîne, il lui faudra quelques jours de plus pour être disponible. Pour Ghoddos, ce n’est pas une bonne nouvelle, pas certain qu’il aurait démarré mais il aurait certainement eu un rôle à jouer pour Reims et on va évaluer son potentiel ce jour. »

« Il y a un esprit de revanche »

« Il y a un degré d’urgence à gagner ce match et de n’importe quelle manière. Il faut un débordement d’énergie et une volonté absolue de tous les acteurs, il faut forcer notre destin et retourner les événements en notre faveur. Il faut casser nos chaînes qui nous rendent fébriles et nous immobilisent à certains moments du match pour retrouver notre équilibre et pouvoir respirer. »

« L’équipe n’est pas fataliste, il y a un esprit de revanche. Il y a une envie de ne pas être abattus mais de briser le mur qui nous enferme dans cette spirale négative. Il faut pouvoir enfin se libérer. »

« On doit jouer les matches pour les gagner, ce qu’on dégage en 1ère mi-temps était bon, il y avait une sensation de confiance, avec le but on a été fébriles et on avait peur. Je ne veux pas qu’il y ait ce sentiment. Il faut que l’on soit libérés, il faut avoir cet allant offensif qui nous permet de bien défendre. Généralement, quand on attaque bien, on défend bien. C’est une caractéristique de notre équipe. »

« On est dans la nécessité de trouver le moment qui va nous faire basculer dans la victoire et c’est bien d’enchaîner de suite. Je pense que les solutions ne passent plus par l’entraînement, par la mise en place d’éléments tactiques mais par une barrière mentale dont il faut qu’on se libère. Il ne faut pas se poser de question, il faut penser performance, match et résultat. »

« Il est important pour l’avenir du club que le match se passe bien »

« Je ne vis pas avec une peur par rapport à mon métier, la pression est inhérente par rapport à mon poste. Il faut que je crée une étincelle dans le groupe pour s’exprimer pleinement et faire la différence. Nous n’avons pas de manque d’unité au sein du groupe. Il ne faut pas se voiler la face, on a besoin de points au classement pour continuer à se battre pour le maintien. Nous avons tous une responsabilité commune à bien faire dans cette situation, même si j’en ai un peu plus. Toutes les ressources doivent fonctionner dans ce sens-là. »

« Nous avons un énorme match à livrer et il est important pour l’avenir du club que le match se passe bien pour le gagner. Il faut que cela dégage un haut niveau de détermination. »

Reims, « une équipe difficile à jouer et qui sait être efficace »

« Reims est une équipe intelligente qui encaisse peu de buts. Il va falloir faire face avec beaucoup d’énergie et de motivation mais également beaucoup d’intelligence. C’est-à-dire être capables de trouver les zones dans lesquelles nous pourrons avancer tout en maintenant un équilibre parce que Reims est une équipe qui sait exploiter les déséquilibres. Ils ont quelques joueurs offensifs qui savent éliminer et prendre la profondeur. C’est une équipe difficile à jouer et qui sait être efficace. »

« Il reste derrière à prendre beaucoup de points et de matchs, mais ce match est essentiel pour que le basculement se fasse dans les têtes. Avec une victoire, rien ne serait fait mais cela nous libérerait l’esprit, avec 10 jours sans match derrière. Il faut éviter que la défaite de Montpellier ne soit trop présente, ce scénario ne peut pas être présent dans nos esprit contre Reims. »

« La Licorne a répondu présent contre Montpellier, c’est à nous de faire le travail sur le terrain. Tous ceux qui supportent Amiens seront présents demain et mettront de la voix. »

« Depuis le 30 décembre les joueurs n’ont pas été libres, avec 10 jours, ils auront 3 jours « libres » sauf pour certains qui seront en réserve. »

Propos recueillis par Leandre Leber

Crédit photo : Leandre Leber – Gazettesports