VOLLEY-BALL : La fin d’une belle aventure

Volley Lamvb U13 0009
Ⓒ Les jeunes représentants du LAMVB se sont vaillamment défendus

Sans démériter, les protégés de Clément Bevilacqua se sont toutefois résignés à déposer les armes sur leur parquet, mais quittent la Coupe de France la « tête haute ».

Des regrets, Clément Bevilacqua parvenait difficilement à les dissimuler, sitôt ce dernier point concédé face à Saint-Polois. Un de trop, celui qui contraignait ces représentants M13 du Longueau Amiens Métropole VB à quitter la Coupe de France. Au stade du 4e tour…

« L’histoire retiendra cependant que cette formation, assurément perfectible, apparaîtra dans celle de notre club. Elle s’inscrit comme la première de cette catégorie à atteindre un tel niveau de compétition » soupirait l’entraîneur amiénois. Quelques mots qui traduisaient une « légitime frustration » au regard d’un rendez-vous que ces (jeunes) protégés ont « semble-t-il appréhendé, la peur au ventre »

J’ai le sentiment, la conviction que les garçons n’ont pas dévoilé leur vrai visage. Il y a forcément une raison à cela…

Clément Bevilacqua
Volley Lamvb U13 0004

Auraient-ils eu la main tremblante lors de moments cruciaux ? « C’est l’une des explications que je pourrais invoquer. J’ai le sentiment, la conviction que les garçons n’ont pas dévoilé leur vrai visage. Il y a forcément une raison à cela… » évoquait leur aîné. En s’efforçant à (re)trouver une réponse à ce qui semblerait vouloir lui hanter l’esprit.

« Loin de moi la volonté d’oser pointer de l’index qui que ce soit ! Quelques mois plus tôt, l’aventure s’était achevée dès notre entrée en lice. Cette année, peut-être pris par le jeu, certains se sont révélés tétanisés par l’enjeu ? »

Volley Lamvb U13 0009
Les jeunes représentants du LAMVB se sont vaillamment défendus

Une pression « inconsciemment attisée au cours de cette échéance » qui aurait ainsi provoqué la chute d’un groupe pourtant « taillé » pour prétendre se jouer de l’adversité ? « Atteindre le 5e tour était à leur portée, j’en reste convaincu. Cela accentue par conséquent un peu plus encore ce sentiment de frustration. Si Sartrouville veillait à afficher une belle supériorité, les « p’tits pères » ont durablement entretenu l’illusion face à Saint-Polois » peste Clément Bevilacqua. Certain également que cette formation « ne tardera pas à rebondir »

Médaillée de bronze sur l’échiquier Haut-de-France à l’issue de la saison écoulée, elle semble être en passe de s’élever cette fois sur la plus haute marche du podium. Un titre qui paraît (vouloir) lui tendre les bras « mais qu’il conviendra de conquérir sur le terrain » souligne-t-il.

Cette équipe doit aussi gagner en maturité. Ce qui lui a fait défaut il me semble durant cette compétition.

Clément Bevilacqua

« Cette équipe doit aussi gagner en maturité. Ce qui lui a fait défaut il me semble durant cette compétition. Techniquement en constant progrès, le groupe est principalement composé de « petits gabarits ». Je suis persuadé que ces garçons n’ont pas fini de nous étonner. Considérons cette désillusion tricolore comme un jour sans ».

A l’image du LAMVB, Clément Bevilacqua mise donc sur la formation. Un pari (toujours) audacieux, voire incertain, mais qui pourrait se révéler payant pour un responsable technique qui s’en donne les moyens. Assurément.

  • Les résultats :

Sartrouville bat Longueau Amiens Métropole VB 2-0 (9-25 ; 7-25) ; Sartrouville bat Saint-Polois 2-0 (25-10 ; 25-19) ; Saint-Polois bat Longueau Amiens Métropole VB 2-0 (26-24 ; 25-21)

  • LAMVB : Lubin Lequeux, Emine Benhadjyahia, Paul Rincy, Sami Trojette, Arthur Delafosse, Marius Planas, Théo Mouillart, Matis Bevilacqua.

Fabrice Biniek

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports