AMIENS SC – Bakaye Dibassy : « Le maintien passera beaucoup par le mental »

Football Amiens Sc Vs Dijon Ligue 1 0010 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Avant de reprendre le cours de la saison de L1 contre Montpellier ce samedi, Bakaye Dibassy est revenu sur ce début d’année 2020, s’est projeté sur l’adversaire du week-end et sur la suite de la saison.

« Ça va ! On a bien bossé depuis la reprise, on a eu des matchs intenses contre deux bonnes équipes. On a fait deux bonnes parties. On était bien à 11 contre 11 contre Lille. Il faut rester sur cette ligne-là. On a bien défendu, on s’est bien battu. Nous devions être plus rigoureux en défense. »

« Le changement de système ne change pas grand-chose. C’est une mise en place et des automatismes à trouver. Il faut aussi que devant ils trouvent des automatismes avec un joueur de moins. C’est le coach qui va décider du système, on verra bien ! »

« Il faut être combatifs, agressifs »

« Le maintien passera beaucoup par le mental, il faut être prêt à aller au combat pour arracher des points, se battre. Il faut pouvoir tout donner jusqu’à la dernière minute. Dans toutes les saisons il y a des séries, de victoires, de défaites, quand tu fais des bonnes séries tu montes au classement et il faut essayer d’éviter les mauvaises séries. Il faut enclencher une bonne série. »

« Bongani (Zungu, ndlr) était dans le bon état d’esprit, il faut être combatifs, agressifs, il faut montrer que l’on est présents sans se faire marcher dessus. Je préfère qu’il prenne un rouge comme ça que de ne rien faire du tout. Il faut être intelligent en tant que joueur et doser son agressivité, c’est pour cela que l’on parle d’agressivité « dans le bon sens du terme ». Cette saison on prend plus de rouge que par le passé. »

« C’est bien d’être déjà prêts »

« Montpellier va venir avec ses armes et on aura les nôtres. Là-bas, on ne fait pas un mauvais match dans l’ensemble mais on n’a peut-être pas bien géré le fait d’être à 10. On s’est un peu trop exposés et on a pris des vagues. A 11 contre 11, ils n’avaient pas énormément d’occasions. A 10, c’était plus compliqué. »

« Il faut être présent et se donner les moyens de bien défendre et d’attaquer. La fraîcheur de Montpellier fait partie des paramètres qui peuvent jouer. Mais on est prêts, on savait que l’on aurait des matchs en janvier. On se doit d’être prêt demain, on n’a pas d’excuse. Ce n’est pas demain que l’on va commencer à avoir des excuses avec l’enchaînement des matchs. Les matchs joués de Lille et Rennes, c’était aussi une bonne préparation pour jouer Montpellier dans de bonnes conditions. C’est bien aussi d’être déjà prêts. On n’a pas le temps de cogiter. Là, les jambes sont prêtes. »

On n’est pas là pour calculer ce que font les équipes derrière nous ou devant. On est là pour gagner nos matchs.

« On avait mieux à faire que cette place, c’est sûr. Mais on ne peut pas revenir dans le passé. On va tout donner pour faire une meilleure phase retour. On n’est pas là pour calculer ce que font les équipes derrière nous ou devant. On est là pour gagner nos matchs. Quand on joue le maintien, les confrontations directes sont toujours importantes, si on se concentre sur nous-mêmes, nous ferons des bons résultats et on n’aura pas à regarder ce que font les adversaires. Si on fait des bons résultats à la maison on sera plus sereins. Il faut passer par là, être maître à la maison, pour pouvoir être plus sereins et ramener des points des matchs à l’extérieur. »

Propos recueillis par Leandre Leber

Crédit photo : Leandre Leber – Gazettesports