BASEBALL : Focus sur les Jackals, seul club amiénois de baseball/softball

Jackals 2019
Ⓒ Gazette Sports

Sport national dans des pays tels qu’au Japon, à Cuba ou aux États-Unis, le baseball se développe désormais de plus en plus en France.

72882798 2314445898682717 3561353836364824576 N


La Fédération Française de Baseball Softball compte plus de 13 500 licenciés et 230 clubs. Plus les années passent, plus elle voit ces chiffres grimpés. L’un de ces nombreux clubs a fait son apparition sur Amiens depuis mars 2018 sous le nom des Jackals.



Nous sommes partis à la rencontre du Président, Gauthier Dubois et vice-Président du club, Vivien Grisotto, afin d’en connaître davantage sur cette discipline en pleine expansion et cet unique club amiénois de baseball/softball.


La naissance des Jackals par des passionnés

Vivien Grisotto fait partie des fondateurs du club. Il n’en est pas à sa première création : « J’ai commencé en 1992, à Péronne. Par la suite, on a monté un club jusqu’en 2000, puis je suis parti à Lille. J’ai joué pendant deux ans aux Dragons de Ronchin. En 2014, un ancien joueur de Péronne m’appelle pour me proposer de former à nouveau le club de Péronne. J’ai accepté, et on l’a co-recréé à trois ». Habitant à Amiens, Vivien subissait alors les déplacements quotidiens pour les entraînements. De ce fait, « j’ai contacté l’ancien coach de chez nous et l’ancien président, puis on s’est concerté et on s’est dit « Allez, hop. On lance un club à Amiens ». Il n’y a pas de raison, c’est une grande ville. Péronne y arrive, alors pourquoi pas Amiens » !

Gauthier Dubois a rejoint le club amiénois quelques temps après sa création. Le baseball l’a toujours intéressé, mais c’est à la suite d’un voyage au Japon qu’il a vraiment souhaité s’investir dans cette discipline : « J’ai fait du batting center au Japon, et je trouvais dommage qu’il n’y en ait pas sur Amiens. Mais au retour de mon voyage, un mois après, un club de baseball ouvrait. Je me suis dis pourquoi pas tester. J’ai participé au premier training du club puis, de fil en aiguille, le poste de Président s’est libéré donc je me suis proposé sur le poste».


Un club au développement florissant

Aujourd’hui sollicités sur différents événements, affiliés à la Fédération Française de Baseball et de Softball (FFBS), connus et soutenus par la ligue des Hauts-de-France de Baseball Softball Cricket, les Jackals font leur chemin. La saison dernière, ils ont attaqué leur premier championnat Régional 2. Le Président précise que : « On a fait une entente avec Compiègne qui nous a permit de sécuriser l’effectif parce qu’on était un petit peu juste ». Les Jackals ont décroché la quatrième position. Un résultat positif pour un club que l’on peut qualifier comme étant « jeune » et doté de joueurs n’ayant jamais eu l’expérience de la compétition.

L’année prochaine, ils concourront à nouveau pour le championnat Régional. Les compétitions se tiennent toujours de fin mars à fin juin et les équipes s’affrontent les dimanches (deux matchs par dimanche). Mais pour le moment, les Jackals continuent leurs entraînements sur le terrain de football situé au Parc du Grand Marais. Ils s’entraîneront en salle les lundis et mercredis soirs durant la saison hivernale. Ils tenteront de trouver un terrain dédié pour les entraînements en extérieur, notamment le samedi.


A la découverte du baseball

Il est à noter que les Jackals accueillent tant les jeunes (à partir de 15 ans) que les adultes et s’adaptent aux envies de chacun. Ils proposent ainsi un forfait Découverte et deux types de licences : Loisir et Compétition.

Le forfait Découverte permet de s’initier et de découvrir le baseball en profitant gratuitement de trois entraînements : « On prête le matériel. Il ne faut ramener qu’une tenue de sport et une bouteille d’eau ! », ajoute le vice-Président.

Pour les licenciés, il est bon à savoir que le club est partenaire avec des fournisseurs de matériels de baseball sur Paris et bénéficie donc de tarifs préférentiels pour l’achat de la panoplie d’un bon baseballeur : Des spikes (chaussures à lames, spécifique au baseball), un pantalon 3/4 ou long, un undershirt, une liquette, une casquette et un gant.

Prochainement, les Jackals organiseront des événements pour faire découvrir le baseball aux Amiénois : « On va essayer de trouver un emplacement en centre-ville où nous pourrions installer une cage de frappe, avec des filets, de manière totalement sécurisée. On va organiser aussi des soirées de recrutement dans des bars sportifs », précise Gauthier.

(Retrouvez les règles du baseball en cliquant ICI)

2019 11 12 18 34 03 Window
Lors d’un entraînement. ©@jackalsamiens


Un terrain : Plus qu’un besoin, une nécessité

Actuellement, les Jackals visent trois objectifs : le recrutement, le développement et un terrain.

En effet, le club ne parvenant pas à obtenir un terrain sur Amiens, les déplacements se font nombreux pour affronter des équipes. Une situation peu avantageuse pour les joueurs et pouvant être un frein au développement du club. Vivien Grisotto ajoute : « Cette année, encore une fois, on ne va pas jouer chez nous, mais l’année prochaine il faut qu’on joue chez nous. Sinon je vais douter de la pérennité du club. Se lever une heure de plus parce qu’il faut aller jouer ailleurs, alors qu’à domicile on pourrait venir en dix minutes, ce n’est plus possible. En plus, cela a un coût ».

Les Jackals sont en contact avec la mairie qui devrait, peut-être, libérer un espace. En s’associant à l’Amiens Cricket Club (qui ont également besoin d’un terrain), ils espèrent avoir le soutien des élus et sortir de cette période difficile. « On est vraiment en manque de terrain. En plus, ça ne coûte presque rien et ce n’est pas méchant à mettre en œuvre. Il faut donner la chance à tous les clubs », confie Vivien.

De plus, dans les années à venir, les Jackals souhaiteraient pouvoir accueillir des enfants de moins de 12 ans. Malheureusement, le manque d’infrastructures nécessaires les empêcheraient de les recevoir. La problématique du terrain ne touche alors pas seulement la situation actuelle, mais également les projets à venir : « Des jeunes qui commencent à jouer dès leur plus jeune âge peuvent ensuite évoluer dans le club. Et après, ça deviendra des joueurs qui joueront en Seniors. Des roulements comme ça, c’est ce que l’on vise à terme », précise le Président. Mais avant d’entamer ce projet, le club souhaite notamment d’abord former des coachs, des scoreurs et des arbitres. « On a encore beaucoup de boulot, mais on a une belle progression ».



Cliquez pour accéder au Facebook et à l’Instagram du club afin de vous tenir informer de leur actualité.





Angélique Guénot

Crédits photos : Droits réservés / ©Jackals Amiens Baseball Softball