HOCKEY SUR GLACE – Mario Richer : « Il faut savourer »

Psx 149
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Menés une grande partie du match, les Gothiques n’ont jamais rien lâché pour finalement s’imposer 2-3 chez les Rouennais. Les hommes du travailleur Mario Richer ont frappé fort en offrant à leur entraîneur une première victoire dans le temps réglementaire à Rouen (en saison régulière).

Mario, vous avez couru après le score une grande partie du match, mais vous n’avez jamais abdiqué…

C’est un petit braquage que l’on a fait, il faut partir au plus vite avant que la police arrive. Rouen a joué un très bon match et nous a dominé la majorité du match. Mais on a continué à jouer jusqu’à la fin, on y a cru. Tant que tu restes à seulement un but d’écart face à une équipe comme Rouen, tu peux toujours espérer. C’était le cas ce soir et dans les trois dernières minutes on arrive à mettre deux buts. Un match c’est soixante minutes et c’est notre marque de fabrique de travailler tout le temps.

C’était important de maintenir un seul but d’écart durant la rencontre ?

Oui, surtout à Rouen. Tu sais qu’en troisième période tu vas avoir des pénalités contre toi, et c’est toujours la même chose, il faut que tu sois solide en désavantage numérique. C’est ce que l’on a réussi à faire dans le troisième tiers et sur les quelques chances qu’on a eu, on a su en profiter.

C’est tout de même un succès retentissant…

C’est historique, je crois même que c’est ma première victoire en temps réglementaire en saison régulière à Rouen. On l’avait déjà fait en play-off. C’est bien mais il faut continuer.

Votre équipe a mis de l’intensité, a travaillé fort, mais a également eu un peu de réussite…

Il faut la provoquer la réussite, il faut aller au filet. Ce soir il y a beaucoup de joueurs qui ont bien joué, mais un gars comme Sabatier il a mis une pression constante sur l’autre équipe. Yohan Coulaud c’est un défenseur qui a joué à l’attaque. C’est un joueur que tu envoies sur la glace et qui ne se pose pas de questions, il joue, il est intense, ce sont des joueurs comme ça que tu veux pour soutenir au niveau de l’échec avant. Il y en a beaucoup d’autres aussi mais ces deux-là ont fait un très bon match.

C’est embêtant de jouer contre Amiens, votre équipe ne lâche jamais rien…

Oui et c’est ce qu’on veut. On veut que ça soit embêtant, que ça ne soit pas facile. Que tu ne penses pas que tu vas venir jouer contre nous ou que l’on va aller dans ta patinoire et que ça va être facile. C’est toujours la même chose, on veut que les équipes nous respectent.

Passée cette victoire, vous vous tournez déjà vers Grenoble ? (Match à 16h dimanche au Coliseum)

On va célébrer ce match et on pensera à Grenoble demain (ndlr : samedi). Les gars sont un peu sur leur nuage, il ne faut pas aller trop loin et demain on aura une réunion afin de se préparer pour Grenoble. Mais pour l’instant il faut savourer.

Avec ce genre de résultat, la confiance est là ?

Oui, mais il faut toujours travailler, Rouen est une bonne équipe mais Grenoble est excellent !

Rouen – Amiens : 2-3 [(1-0)(1-1)(0-2)]

Buts pour Rouen : Koivisto assist Roy, Bedin 3’20; Crinon 31’46;
Buts pour Amiens : Bault assist Halley, Romand 25’50; Matima assist Bélisle Franson 57’19; Giroux en sup assist Halley Belisle 58’36

Les autres résultats :

Briançon – Bordeaux : 4-6

Grenoble – Nice : 3-2

Mulhouse – Chamonix Mont-Blanc : 3-2

Anglet – Angers : 0-5

Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédits photos : Kevin Devigne – Gazettesports.fr