FOOTBALL : L’Amiens SC tel un seul « OM »

Football Ligue 1 Amiens Sc Vs Marseille Stiven Mendoza 0003 Leandre Leber Gazettesports
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Les hommes de Luka Elsner ont créé la sensation en dominant l’Olympique de Marseille (3-1) Une victoire qui s’inscrit cependant dans la continuité d’une formation amiénoise prenant de l’épaisseur au fil des rencontres

S’ils se refusaient à admettre – par pudeur notamment – d’avoir pris soin d’envoyer un « signal fort », les amiénois ont bel et bien signé un retentissant succès face à l’Olympique de Marseille (3-1) Qui jusqu’alors n’avait jamais mordu la poussière hors de ces bases. Une victoire que les hommes de Luka Elsner ne doivent à personne ! Bien que certains supporters (des) Phocéens épiloguent encore sur une intervention jugée illicite sur Valère Germain. Faute qu’ils considèrent similaire à celle sanctionnée quelques secondes plus tard sur Guirassy. Celle qui offrait l’opportunité à l’Amiens SC de (re)prendre l’ascendant. Avant que Mendoza – « Monsieur Un But par Match » ces derniers temps – ne parachève le bel ouvrage durant le Money-Time.

J’avoue que plusieurs cadres leur faisaient défaut mais néanmoins nous avons mis les ingrédients pour leur faire mal. Et ce succès me semble mérité

Alexis Blin

Certes, cette interprétation pourra faire couler de l’encre mais permettra-t-elle d’atténuer la désillusion subie par leurs protégés ? Pas certain tant l’Olympique de Marseille a fait naufrage en Picardie.

Toutefois, minimiser l’exploit réalisé par la bande à Luka Elsner sous le (simple) prétexte que son adversaire ne paraissait être en tenue de soirée paraîtrait indécent… « J’avoue que plusieurs cadres leur faisaient défaut mais néanmoins nous avons mis les ingrédients pour leur faire mal. Et ce succès me semble mérité » lâchait d’ailleurs, sitôt la rencontre un Alexis Blin tout sourire. Conscient que l’Amiens SC venait bien de marquer les esprits face à l’un des ténors de ce championnat. « Elle est belle celle-là. Je suis très content ! » s’était exprimé quelques instants plus tôt un Luigi Mulazzi s’efforçant – tant bien que mal – à maîtriser une « joie légitime ».

Football Ligue 1 Amiens Sc Vs Marseille Luka Elsner 0003 Leandre Leber Gazettesports
Une joie, un collectif, un combat gagné, Luka Elsner peut savourrer

C’est l’un des matches les plus aboutis de ce début de saison, dans l’engagement, la rigueur et la discipline notamment en deuxième période

Luka ELsner

Sans complexe, les partenaires de Régis Gürtner avaient auparavant regardé ainsi droit dans… les yeux une formation phocéenne le regard un peu dans le vide. Et dans l’incapacité de vaincre depuis quatre sorties, Steve Mandanda et les siens paraissaient vouloir faire « profit bas » Un adversaire qui ne transpirait d’une grande sérénité, principalement dans le secteur défensif.

« Nous sommes parvenu à imposer le rythme que nous souhaitions. Nous apparaissons comme une équipe qui s’est gérer. Cette faculté à faire beaucoup courir l’adversaire nous a permis de demeurer dans le bon tempo du match » confiait Luka Elsner. Responsable technique considérant que ce duel (gagné) s’apparente comme « l’un des plus aboutis de ce début de saison, dans l’engagement, la rigueur et la discipline notamment en deuxième période » Cette victoire au parfum de prestige se définirait-elle comme référence ?

Il est normal de savourer pour autant il convient de ne surtout pas s’enflammer. Nous venons de disputer la 9e journée… Seulement

« A mon sens oui. Le groupe progresse et commence à disposer de plusieurs armes dans ses mains. C’est bien ! Je suis très content pour les joueurs. Quant ils s’appliquent à fournir des efforts les uns pour les autres, ils sont récompensés. Il est normal de savourer pour autant il convient de ne surtout pas s’enflammer. Nous venons de disputer la 9e journée… Seulement »

Football Ligue 1 Amiens Sc Vs Marseille Seyrhou Guirassy 0002 Leandre Leber Gazettesports
Désigné « Joueur du mois », Serou Guirassy a célébré ce trophée décerné par l’Amiens SC de la plus belle des manières…

Toujours est-il que cette joie communicative et surtout collective fait plaisir à voir. Attisant le sentiment que l’Amiens SC est parvenu à faire fructifier de récentes encourageantes prestations. Précédemment, les copies rendues sur la pelouse du FC Metz (1-2) puis celle du SCO Angers (1-1) avaient démontrés un ASC sur la bonne voie. En s’appliquant à laisser les Olympiens … sans, les hommes de Bernard Joanin ont donc eu le dernier mot !

En leur laissant l’opportunité de bien poser leur jeu, la tâche s’est compliquée. Heureusement, nous avons su remettre de l’intensité

« Limiter leur expression s’affirmait telle une préoccupation. Nous avons plutôt bien réussi à le faire en première mi-temps. Avant de connaître un quart d’heure où, en retard sur les ballons, nous avons subi. En leur laissant l’opportunité de bien poser leur jeu, la tâche s’est compliquée. Heureusement, nous avons su remettre de l’intensité » argumentait Luka Elsner. Déclinant un scénario qui oserait apparaître si simple.

Et si certains admettaient s’être pincé pour y croire, le petit poucet Amiens SC a bel et bien terrassé l’Ogre Marseillais. En une belle soirée d’automne où les quelques 13.000 spectateurs – record d’affluence – savouraient sans aucune modération une victoire entrée, ancrée à jamais dans l’histoire du club.

  • AMIENS. Stade de La Licorne. Amiens SC bat Olympique Marseille 3-1 (2-1)

Bonne pelouse, temps frais et humide. Eclairage excellent.

Buts pour Amiens SC : Aleesami (12e), Guirassy (40e sur penalty), Mendoza (90e) ; Pour Olympique de Marseille : Benedetto (23e)

AMIENS SC : Gürtner ; Calabresi, Chedjou, Dibassy, Aleesani, Blin, Gnahoré, Otero (puis Diabaté 73e), Kakuta, Mendoza, Guirassy.

OLYMPIQUE de MARSEILLE : Mandanda ; Sakaï, Caleta-Car, Perrin, Sarr, Rongier, Lopez (puis Khaoui 73e), Radonjic, Sanson, Germain, Benedetto.

Fabrice Biniek

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports