FOOTBALL (F) : Océane Follain à… pas feutrés

Ⓒ Gazette Sports

Dans l’effectif de l’Amiens SC, la jeune attaquante espère rapidement prendre du galon. Et ainsi « participer activement une saison pas vraiment comme les autres »

> Nom : Follain

> Prénom : Océane

> Date de naissance : 11 mars 2000

D’un tempérament discret, Océane Follain s’apprête (éventuellement) à vivre un « joli rêve de gosse »… Celui d’être de la partie et de la campagne  de l’Amiens SC en Division 2, une perspective qui – voici encore quelques mois – l’aurait fait sourire. Incontestablement.

« Appliquée et en devenir » comme le chuchote son entraîneur Hicham Andasmas, cette sympathique demoiselle affiche, du haut de ces 19 ans, donc sa détermination à saisir la moindre opportunité. Et trépigne même parfois d’impatience.

« Etre sollicitée lors de trois des quatre rencontres de barrage était déjà une très belle satisfaction, une fierté même » confie l’étudiante du STAPS inlassablement « attirée » par le but. Une volonté de marquer… les esprits et de se démarquer qu’Océane Follain entretient « depuis l’âge de six ans ».

Mon temps libre et le football ne font plus qu’un

Et le jour où elle s’est décidé à lier ces (toutes) premières chaussures à crampons. Un agréable moment qu’elle évoque toujours d’ailleurs avec la même émotion. Tout en retenue également.

Océane Follain affiche une volonté de bien faire à toute épreuve…

« Mon temps libre et le football ne font plus qu’un » résume l’intéressée, adressant au passage un petit clin d’œil complice à son papa. Lequel – semble-t-il – lui a transmis le virus. Footballeur « à ses heures perdues » et dont les prestations dominicales s’apparentent parfois à de mémorables souvenirs.

« Comme celles de mes cousins » s’empresse d’ajouter la jeune amiénoise, actuellement au STAPS d’Amiens, les associant ainsi à son début de carrière balle au pied.

« J’ai effectué mes premiers pas sous le maillot de Beaucamp le Vieux avant de rejoindre Lignière-Châtelain où l’un de mes proches avait la responsabilité d’une équipe. A l’époque, je rivalisais avec et contre les garçons » en souri Océane. Avant que sa ténacité, son dynamisme ne suscite l’attention d’Airaines. Un intérêt (évident) qui plaçait alors l’adolescente face à un dilemme. Passionnée de moto-cross, l’enthousiasme affiché pour le football risquait ainsi de mettre un coup d’arrêt aux compétitions en deux roues où elle se distinguait fréquemment.

La moto m’apportait énormément de plaisir. Cependant cela nécessitait aussi un lourd investissement

« La moto m’apportait énormément de plaisir. Cependant cela nécessitait aussi un lourd investissement ». Particularité qui allait alors peser dans la balance. Surtout que l’Amiens SC ne ménageait ses efforts à l’idée qu’Océane ne paraphe une licence. Ce dont la demoiselle veillait à faire en 2015 avant de connaître une saison… sabbatique. « Léger imbroglio administratif » soupire-t-elle avant qu’elle ne revienne d’attaque, trouvant alors sa place « avec un surclassement » dans les rangs des U18 féminines de l’ASC. Un effectif où Océane Follain dévoilait un réel potentiel. De bonnes dispositions qu’elle s’efforce aujourd’hui d’intensifier.

Océane Follain, une « force » au service du collectif amiénois

« J’accorde énormément de temps à la pratique du football. Presque une obsession au point de reléguer, au second plan, le moto-cross. Néanmoins, il m’arrive encore d’enfourcher mon deux-roues » ironise celle qui aimerait prendre du galon.

« Se pérenniser au sein du groupe fanion » exprime-t-elle du bout des lèvres, comme… embarrassée. Avant d’admettre : « A ce jour, figurer sur le banc de l’équipe A se révèle être déjà du bonheur. Et si je peux faire mon apparition sur la pelouse, c’est encore mieux » confesse, en riant, celle dont le palmarès s’est étoffé la saison passée d’une (nouvelle) Coupe Hauts-de-France ainsi qu’un trophée départemental.

A ce jour, figurer sur le banc de l’équipe A se révèle être déjà du bonheur

Belle réussite qui attise une envie (permanente) à se surpasser : « J’assume, j’ai désormais besoin de cette source d’adrénaline. Celle qui est la vôtre lorsque vous êtes si près du but ». Une belle euphorie qu’Océane aimerait vivre régulièrement dans l’antichambre de l’Elite. Un souhait qui mériterait de devenir réalité au regard de la détermination d’une demoiselle dont la force de caractère pourrait être mise de celle… de l’ordre. « Nous n’en sommes pas encore là » en souri celle dont l’hypothèse de grossir les rangs de la gendarmerie lui traverse parfois l’esprit.

Fabrice Biniek

Crédit photos : Fb Amiens SC féminine – Gazettesports (Archives)

A lire également

VTT : Les Amiénois brillent aux 5h de Conty