VOLLEY-BALL : Défaite encourageante pour l’AMVB

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Pour leur premier match amical avec le format en 3 sets gagnants, les Aigles de l’AMVB ont effectué un galop d’essai face à l’équipe de Saint Quentin (Ligue B), pour une défaite finale 1-3.

L’occasion pour Ali Nouaour de tester son nouveau passeur, Marko Stosic tout juste arrivé, avec un seul entrainement avec le collectif. Pour les deux entraineurs, il s’agissait surtout d’une occasion de voir les prémices des différents collectifs pour cette nouvelle saison. Et ce que l’on peut dire, c’est que le spectacle fut de qualité malgré la défaite 1/3 des métropolitains.

Un premier set au coude à coude

Dès les premiers points, les deux équipes se rendent coups pour coups sur les assauts des attaquants, offrant un jeu très propre sans laisser de possibilités aux différentes défenses de s’exprimer. Saint Quentin va se créer un premier écart (10-7) sur une balle intelligemment  joué sur le bloc Amiénois de Saar . Saint Quentin commence alors à développer son jeu avec une plus grande variation d’attaque pour prendre le second temps mort à 12-16. Mais à cause d’un grand nombres de fautes du coté Axonais et un jeu très propre des Aigles, Amiens recolle à 18-19 sur une puissante attaque de Ninao. Jusqu’au money time, les deux équipes ne se lâchent pas mais Saint Quentin conservera un avantage suffisant pour l’emporter 25/21.

Un second set concluant

Pour le second set, Amiens repart avec la même composition, quand Saint Quentin change son passeur et voit la rentrée de Marin Dukic au poste de réceptionneur attaquant. Dès les premiers points le passeur Axonais se fait remarquer par une grosse défense et une distribution permettant aux attaquants Saint Quentinois de prendre l’avantage (8-5). Sur l’impulsion de Saar au service, Saint Quentin prenait 5 points d’avance.  Mais les Amiénois servent le jeu et le duo de centraux samarien se reprend après un début de set compliqué, ce qui permet à l’amorce du money time de revenir à 19 partout. Grace à Hachemi en attaque et Ninao au bloc, les Aigles prennent 3 points d’avance (23-20). Sur un contre de Carat face au pointu de Saint Quentin, les Aigles s’adjuge la seconde manche.

Un troisième set à oublier

Sur le début du troisième set, les deux équipes enchainent les fautes jusqu’à 5-5. L’équipe de Saint Quentin, avec le retour de son passeur vénézuélien creuse l’écart (8-12). Pourtant la réception des Aigles avec le duo Bormans et Douib résiste aux assauts des services adverses, mais malheureusement les attaquants amiénois restaient souvent mués face aux pensionnaires de Ligue B. Avec Mocanu qui retrouve ses marques dans son ancien gymnase et les Amienois qui enchainent les fautes, Saint Quentin s’envole (12-20). Sur une attaque du pointu Brzakovic, Saint Quentin s’offre une balle de set. Cette dernière est transformée par un bloc de Mocanu très en vue sur ce set.

Le match pour Saint-Quentin

Sur le début du dernier set, Saint Quentin prenait 4 points d’avance sur l’impulsion de Mocanu au service. Grace à Hachemi qui enchaine plusieurs attaques, Amiens parvient à passer devant (6-7). Avec Douib toujours aussi propre en réception et très présent en défense et Hachemi toujours aussi efficace à l’attaque, Amiens reste à portée de Saint Quentin. Une nouvelle fois le duo Carrat et Bormans tiennent la réception amiénoise, malheureusement cela ne se concrétise pas à l’attaque, ce qui laisse des occasions aux Saint Quentinois de prendre trois points d’avance. Sur une attaque de Ninao, Amiens revient à 22-22. A 23 partout Carrat offre une balle de set à Amiens sur un bloc, malheureusement sur l’impact de Saar toujours très efficace à l’attaque et au service Saint Quentin s’offre le match. 

Un bon match de préparation pour les Amiénois qui rendent, malgré la défaite, une bien belle copie, face à une équipe qui va lutter à l’étage supérieur. Avec des joueurs fort d’une expérience à plus haut niveau, Amiens affiche une équipe qui sans aucun doute va lutter pour la montée en Pro B…

Marc Albers

Crédits photos

SAUVETAGE SPORTIF : L’Amiens Sauvetage aux championnats de France à Royan