CYCLISME : Du beau monde annoncé au Prix Jean Renaux

0
261
CIT Dessaint

L’ancien professionnel et sélectionné aux Jeux Olympiques de Munich en .. 1972, Henri Paul Fin avait donné rendez-vous ce lundi dans la salle polyvalente de Saint Fuscien à la vingtaine de bénévoles de PSP qui seront sur la brèche le mardi 3 septembre pour le Prix Jean Renaux à Amiens.

Saint Fuscien est le village dont Henri-Paul Fin est un édile très influent et actif mais aussi une terre de cyclisme. Nous nous souvenons en effet avoir vu le grand champion amateur des années 70 Régis Ovion venir participer à une épreuve à Saint Fuscien.

La réunion avait pour but de mettre aux points les dernières modalités avant la course qui se déroulera le jour de la rentrée des classes, le mardi 3 septembre dans les rues d’Amiens avec départ et arrivée rue des Jacobins.

 37 coureurs et 22 signaleurs

Même si l’épreuve se déroule en circuit fermé, il convient de disposer d’un nombre suffisant de signaleurs. Ces personnes sont placées à des endroits stratégiques, des virages et surveillent les allées et venues des spectateurs. Ces derniers veulent être au plus près du spectacle et il peut arriver que parfois, ils prennent des risques inconsidérés.

Au total, ils seront 22 signaleurs pour 37 coureurs. Parmi les bénévoles de PSP qui seront de service le mardi 3 septembre, nous aurons celles et ceux chargés d’accueillir les personnalités, de gérer le parking sur lequel les coureurs seront dirigés avec leur voiture. Nous aurons aussi les responsables de la course réservée aux amateurs et ceux qui s’occuperont des jeunes des écoles de cyclisme. Ces derniers auront la chance de parcourir un tour de circuit avec un pro. Il parait que le prix Jean Renaux est le seul critérium pro en France à réserver une place aux jeunes des écoles de cyclisme.

Henri-Paul Fin « Je contacte directement les coureurs »      

Henri Paul Fin  voulait attendre la fin de la réunion pour communiquer à ses collègues le plateau complet de ce Prix Jean Renaux. Et de préciser : « D’abord Arnaud Demare m’a donné très tôt en juin, son accord. Je n’ai appelé aucun agent et j’ai tout fait avec les coureurs. J’ai même failli avoir le jeune prodige belge Remco Evenepoel mais entre temps, il est devenu champion d’Europe du contre la montre et ses prix ont augmenté. Au total, le plateau reviendra à environ 42 000 euros ».

Ce plateau s’articule autour d’Arnaud Demare qui a remporté cette année une étape du Tour d’Italie et se fait toujours une joie de courir quasiment chez lui.

Autres engagés, Corentin Ermenault qui vient de s’illustrer lors des championnats de France sur piste et qui est heureux de retrouver ses supporters; l’ancien champion du monde espoir Benoit Cosnefroy; l’intellectuel des pelotons Guillaume Martin; Adrien Petit vainqueur du GP de la Somme 2017 ; Julien Bernard le fils de Jean François mais aussi Anthony et Jimmy Turgis, Damien Gaudin, sans oublier les amateurs tel Baptiste Gourguechon licencié à Dunkerque même s’il réside à Ailly sur Somme.

Départ donné par Luka Elsner et Thomas Monconduit

L’an dernier, le départ avait été donné par l’entraîneur de l’Amiens SC Christophe Pélissier. On le sait, ce dernier est parti sous d’autres cieux à Lorient. Alors, c’est son successeur Luka Elsner qui  sera présent pour donner le départ avec à ses côtés Thomas Monconduit, joueur de l’ASC et surtout passionné de cyclisme.

 Le programme du Prix Jean Renaux le Mardi 3 septembre :

19h15 : départ du critérium des amateurs

20h15 : Tour de présentation des pros avecun jeune d’une école de cyclisme

20h30 :départ du prix Jean Renaux.

Tous les cinq tours, classement par points Crédit Mutuel.

Lionel Herbet

Crédits photos Leandre Leber Gazettesports.fr

CYCLISME SUR PISTE : Des Amiénois bleu-blanc-rouge




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.