ATHLÉTISME : Transbaie – Mélanie Doutart marche sur l’eau

0
262

La Transbaie alliant course élite et course populaire a une nouvelle fois tenu toutes ses promesses. Les athlètes de la métropole se sont mêlés à la fête. 

La course fêtait cette année son trentième anniversaire. Les 6500 dossards prévus pour cette édition avaient rapidement trouvé preneurs, le succès de la Transbaie grandissant. Consistant en un aller-retour long de 17 km entre Saint-Valery-sur-Somme et Le Crotoy à travers la baie, la course a cette année bénéficié d’une météo ensoleillée voire chaude.

Dieudonné Nsengiyumva prend sa revanche

Chez les hommes la victoire est revenue à l’athlète du Burundi, Dieudonné Nsengiyumva en 58’16 (deuxième en 2018) devant le Kényan Stephen Ogari (vainqueur de la Jules Verne et de la Transbaie 2018) en 58’28. La course a rapidement été dynamitée dès les portions de ville. Nsengiyumva et Ogari se détachaient en compagnie de l’espoir Vincent Nchogu (également du Kenya) qui terminera troisième et premier espoir de la course en 59’15. Si au cœur de la baie, genoux dans l’eau parfois, le double vainqueur kényan semblait mieux maîtriser son sujet, c’est finalement le Burundais qui ressortait le premier de la baie à Saint-Valery et relançait dès les premiers hectomètres pour s’assurer la victoire.

Antoine Dubreucq devant l’armée rouge 

Côté français, c’est le Liévinois Benoît Ramet qui terminait le premier, cinquième au général. Il précède Antoine Dubreucq (Amicale du Val de Somme), Jean-Jacques Trogneux (Amiens UC) et Brahim Zouaoui (Amiens UC). A noter également la treizième place de Clément Ringard (US Camon, deuxième chez les espoirs) et la quatorzième de Dominique Connan (Amiens UC).

Mélanie Doutart victorieuse et quinzième au général 

Mais la performance samarienne de la journée est sans nul doute à mettre au crédit de Mélanie Doutart. La sociétaire de l’Amiens Université Club a rapidement enchaîné après sa victoire lors de la Jules Verne (36’13 – N4). Dix jours après elle emportait en solitaire un 5000 mètres du côté de Saint-Maur-des-Fossés (16’40″48 – N2). Sur la même distance, elle accrochait de nouveau un dossard le 21 juin à Carquefou. Dans l’une des courses les plus réputées d’Europe elle terminait dix-septième en 16’26″95 (N1).

Sur la Transbaie, Mélanie a impressionné. Au contact du top 15 masculin, elle ne concédait rien à la concurrence africaine à l’entrée dans la baie. Chaltu Negasa (Ethiopie) et Immaculate Chemutai (Ouganda) étaient attendues en concurrentes féroces à la locale. La deuxième nommée cédait alors petit à petit dans la baie. Restait l’athlète éthiopienne pour priver Mélanie d’une victoire. Dans les dernières portions vaseuses les deux jeunes femmes chutèrent tout à tour. Première tombée et relevée, Mélanie portait alors une progressive attaque pour sortir la première de la baie et s’envoler vers la victoire.

Heureuse, elle remporte donc cette 31ème édition de la Transbaie en 1h06’06 (15ème position au général). L’Amiénoise devance Negasa (1h06’23) et Chemutai (1h08’28). A noter que sa dauphine du jour la précédait de plus d’une minute, quelques heures auparavant à Carquefou. L’athlète éthiopienne s’était classée troisième en 15’18″20.

Une fête dans la Baie de Somme

C’est finalement 6340 courageux qui ont rallié l’arrivée. La Transbaie est également réputée pour l’ambiance populaire qui y règne une fois la course élite disputée. Les déguisements ont encore été nombreux cette année entre Saint-Valery et Le Crotoy. En nombre les spectateurs ont pu assister à un des grands événements sportifs du département.

Vincent Guyot

Crédits Photos : Benjamin Fauvergue – AUC 

BOXE FRANÇAISE : Théone Adenet Louvet – “Ce n’est que le premier chapitre”




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.