BOXE ANGLAISE : Sabri Sediri a fait parler la poudre

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Le Main Event 7 avait promis un « événement » aux Amiénois amateurs du noble art. Un derby électrique entre Christopher Sebire, formé à Amiens, ancien poulain de Jérôme Fouache, et le nouveau phénomène de la boxe amiénoise, Sabri Sediri. Derby dont ce dernier est rapidement sorti vainqueur.

Sabri le bien « surnommé »

Tout le monde voulait une bataille, longue et indécise, entre « l’élève et son maître », comme l’avait annonçait le speaker de la soirée, Jean-Pierre Cossegal, lors de la pesée. Malheureusement pour le public, le combat tant attendu a tourné court. Alors que la tension montait d’un cran après le premier coup de cloche, Sabri « Speed » Sediri, qui n’a jamais si bien porté son surnom, a refroidi tout le monde après seulement vingt secondes. De quoi faire son bonheur, celui de son clan et de ses supporters, même si les amateurs de boxe en voulaient plus bien entendu.

Touché à la tempe, Christopher Sebire a instantanément signalé à l’arbitre qu’il était incapable de continuer. Lui qui avait annoncé que ce combat serait décisif concernant la suite de sa carrière, nous attendons désormais de savoir l’impact qu’il aura sur le pugiliste de 33 ans.

Sabri Sediri affiche ses ambitions

Sabri explosait instantanément de joie et haranguait vivement ses supporters, laissant certainement retomber toute la pression qui pesait sur ce combat. Puis il a vite eu des mots pour Christopher Sebire qui a fait les « très » beaux jours de la boxe amiénoise et ne me méritait en aucun cas les sifflets lui étant adressés depuis les tribunes.

Je ne vise pas qu’un titre national

« Il fallait remettre les pendules à l’heure. Je l’ai eu sur un crochet à la tempe. J’aurais préféré que le combat dure. J’ai fait une préparation dure pour en découdre contre un champion. Je respecte Christopher, ma rage n’était pas contre lui mais envers d’autres. J’aimerais bien être champion de France, mais je ne vise pas qu’un titre national », confiait Sabri Sediri, après avoir battu un ancien champion du monde WBF.

Le jeune porte étendard du noble art amiénois affiche désormais une carte de visite de 12 victoires dont 7 par KO, 1 nul et 1 défaite. Défaite indélébile face à Sam Maxwell certes, mais depuis laquelle Sabri a appris et refait le plein de confiance. Espérons également pour lui qu’il ait tapé dans l’œil de Malamine Koné et que l’on puisse le revoir défendre les couleurs de l’Amiens Boxing Club face à de grands noms.

Concernant l’ABC, le prochain rendez-vous aura lieu le 2 novembre au gymnase Georges Vallerey pour des championnats régionaux lors desquels un combat professionnel pourrait être programmé.

Esteban Nomine

Crédit photos : Leandre Leber – GazetteSports

À lire aussi >>

BOXE ANGLAISE : Pluie de coups au Main Event 7