HOCKEY SUR GAZON : Deux jeunes espoirs du hockey sur gazon amiénois ont reçu le challenge Brandicourt

0
159
CIT Dessaint

Après l’athlétisme, la pétanque, les sports équestres, l’haltérophilie, le CDOSa voulu aller à la rencontre d’une discipline olympique peu médiatisée, mais oh combien importante à Amiens: le hockey sur gazon créé voici 90 ans et qui fut jadis pratiquer par l’ancien maire d’Amiens René Lamps et Jean Pierre Pernaut.

En l’occurrence, emmenés par le président Marcel Glavieux, les membres du comité départemental olympique ont dans un premier temps visité les installations du club de hockey sur gazon d’Amiens.

Un terrain synthétique capable d’accueillir de grandes équipes et avant les Jeux Olympiques de Paris en 2024, il est indéniable que ce stade de la rue Beaumarchais est digne de recevoir de grandes formations.

Du reste, au lendemain de la remise du challenge Brandicourt à deux jeunes espoirs du club, Pierre Bernard et Arthur Morcrette se sont déroulées deux rencontres amicales entre les équipes garçons et filles de -17 ans de la France et de l’Australie.

Les deux jeunes espoirs amiénois ont été sélectionnés au sein de l’équipe  des Hauts de France dans la catégorie des -14. Ils ont non seulement reçu le challenge, mais aussi un chèque de la part du Crédit Agricole qui est le généreux sponsor de cette initiative.

Cette cérémonie au stade Beaumarchais nous a évidemment rappelé de beaux souvenirs. Le fait de revoir Bruno Delavenne, joueur mythique du club dans les années 80, mais aussi ancien DT N et ces années au cours desquelles le club présidé par Gérard Totet était le meilleur de France, participant à plusieurs Coupes d’Europe gazon et salle.

Pour avoir vécu les expériences de Cardiff et de Madrid, nous pouvons attester qu’à cette époque l’ambiance et surtout la joie d’être ensemble, joueurs, dirigeants ou journalistes, ont été de merveilleux moments.

Aujourd’hui, le club renaît un peu de ses cendres après avoir traversé quelques turbulences. Le club est présidé par M. Morcrette qui a succédé à M. Faille tandis que son épouse est la présidente du comité départemental qui ne compte que deux clubs : ASC et Abbeville. Illustration parfaite que ce sport éprouve de grosses difficultés à s’implanter en dehors de ces deux villes. Il est vrai qu’il est plus difficile d’initier à des jeunes la pratique du hockey, la façon de tenir sa crosse et se tenir dans une position sans cesse ramassée que de jouer au football par exemple. Souhaitons donc qu’à travers la récompense qui honore deux jeunes espoirs du club, le Hockey Club d’Amiens revienne au plus haut sommet tricolore. Et qu’avant 2024, des équipes étrangères viennent se préparer à Amiens.

Lionel Herbet

Crédit photo : DR

 

A lire aussi :

HOCKEY SUR GAZON : Deux rencontres France-Australie U 17 à Amiens




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.