ATHLÉTISME : Thomas Jordier participe à la qualification pour Doha

Ⓒ Gazette Sports

Comme indiqué dans notre article de présentation, deux athlètes amiénois étaient le week-end dernier au Japon honorant une sélection dans le cadre des Relais Mondiaux à Yokohama. Si Stella Akakpo n’a finalement pas concouru sur le 4 x 100 mètres féminin, Thomas Jordier a doublé série et finale sur le 4 x 400 mètres masculin. 

Une série compliquée

Dans cette compétition, les 10 premières nations remportent leur billet de qualification du relais en question pour les Mondiaux de Doha (28 septembre – 6 octobre). Une place en finale A permet ainsi de s’assurer dès les séries d’une place pour cette échéance. En série B, les Français étaient opposés au Japon, à la Colombie, à l’Inde, à l’Allemagne et à la Belgique.

Prenant le témoin en seconde position, l’amiénois assure le rabattement pour s’intercaler entre le Japon et la Belgique mais transmettra finalement troisième après une dernière ligne droite mieux négociée par l’athlète belge. Malgré deux derniers bons tours de piste négociés par les français, la Belgique contrôlait la deuxième place tandis que le Japon étonnait en facile vainqueur. La France avec un chrono de 3’04″11 ne se qualifiait alors pas pour la finale A (les deux premiers de chaque série étant qualifiés ainsi que les deux meilleurs temps supplémentaires).

Une finale B haletante 

Le lendemain, en finale B se retrouvaient aux côtés de la France : la République Tchèque, la Chine, l’Italie, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Pologne et la Colombie. La donne était alors très simple, les deux premières nations à rallier la ligne bénéficieront des deux derniers billets de qualification directe pour Doha. Thomas Jordier a finalement été permuté avec Ludvy Vaillant pour la finale, il a donc eu le troisième tour de piste à couvrir.

Après un gros départ du premier relayeur, Ludvy transmettait à Thomas en première position d’une courte tête. La ligne droite opposée permettait à de nombreuses nations en chasse de recoller derrière Thomas qui grâce à une très belle résistance dans les derniers hectomètres préservait la tête avant de transmettre le témoin au jeune Fabrisio Saïdy. Un temps troisième, Fabrisio parvint à finir fort pour finir second sur les talons de l’Italie et ainsi assurer la qualification des français dans un temps amélioré de 3’02″99.

Le néo-amiénois est revenu du Japon. Il devrait être aligné sur 400 mètres et 4 x 400 mètres dimanche pour l’Amiens Université Club lors de la Finale Elite des Interclubs à Villeneuve d’Ascq.

 

Vincent Guyot

Crédits Photos : Stadion-Actu

ATHLÉTISME : 7ème édition de l’Hortillonne – Trail Daniel Varlet