BOXE FRANÇAISE : Rencontre avec Théone Adenet Louvet

0
103

Gazettesports est allé à la rencontre de Théone Adenet-Louvet, grand espoir de l’ASC Boxe Française de Mohammed Oudji. Aujourd’hui au pôle espoir de Toulouse, il participera aux championnats du monde avec l’Equipe de France du 12 au 16 juin prochain en Tunisie.

Bonjour, pour débuter peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Théone Adenet Louvet, je suis né le 2 novembre 1999. Je suis actuellement en sport étude à Toulouse où je fais un bac pro commerce et en même temps je fais de la boxe, française et anglaise, même si je suis plus porté sur la BF pour l’instant.

Comment en es-tu venu à faire de la boxe ?

Je suis arrivé en France à l’âge de 13 ans en provenance de Martinique. J’ai très vite commencé la boxe française suite à une rencontre avec Mohammed Oudji. Alors que je venais d’arriver, je me promenais dans le quartier Etouvie, on s’est vu à la vitrine avec Mohammed et il m’a dit de venir. Et par la suite il s’est bien occupé de moi, il a cru en moi, et donc ça a été un élément déclencheur.

C’est une seconde famille et ça me permet de toujours rester concentré sur mes objectifs

Tu es loin de chez toi depuis plusieurs années; est-ce que tu considères le club de l’ASC Boxe Française comme une “seconde famille” ? 

Oui c’est ça, exactement. C’est une seconde famille et ça me permet de toujours rester concentré sur mes objectifs et de ne pas m’apitoyer sur mon sort, parce qu’il y a toujours pire. Même si moi je suis loin de ma famille, eux ils vont bien et c’est le principal.

Pour en revenir à la boxe, peux-tu nous parler de cette défaite en finale du championnat de France à Marseille ?

Je ne sais pas si vous avez vu le combat, mais je suis quelqu’un de humble et je ne pense pas avoir mérité de perdre ce combat. Mais même si j’ai perdu, c’est un mal pour un bien, car j’ai été sélectionné pour les Championnats du Monde. J’ai été récompensé pour mon combat, pour ce que j’ai fait sur le ring, même si je n’ai pas récupéré le titre. 

Tu es donc sélectionné avec l’Equipe de France pour disputer les Championnats du monde qui se dérouleront à Hammamet du 12 au 16 juin prochain. Dans quelle optique y vas-tu ? 

Je ne me cache pas, je veux gagner pour être champion du monde

Oui c’est ça, j’aurai l’opportunité de boxer aux championnats du monde. Je vais là-bas dans l’optique de remporter le titre. Je ne me cache pas, je veux gagner pour être champion du monde. Je vais faire une grosse préparation pour faire un gros combat, peu importe ce qui arrive je vais tout faire pour gagner et ramener ce titre. C’est important pour moi.

Avant la Tunisie, tu vas participer à 3 stages avec l’Equipe de France ?

Oui c’est ça, je reviens d’un premier stage, ensuite du 25 au 30 mai ça sera à Fontainebleau. Et le suivant ça sera 2 jours avant de partir en Tunisie le 8 juin.

Comment se déroulent ces stages ? 

C’est surtout de la  préparation physique. On s’entraîne 2 fois par jour voir même 3 fois. Il y a aussi des mises de gants avec des seniors, on met un peu d’intensité tout en se protégeant avec les casques pour ne pas se blesser. Mais on reste prudent avec les seniors car l’objectif principal c’est le championnat du monde. Mais c’est vraiment une bonne préparation, il y a des retours vidéo, un bon encadrement et puis il y a une bonne ambiance et une bonne cohésion de groupe. C’est vraiment une bonne expérience.

Qu’est ce que ça représente pour toi d’être en Equipe de France ?

J’y avais été l’an dernier en tant que sparring-partner, là cette saison je suis officiellement en Equipe de France, donc il y a de la fierté quand même. C’était un objectif donc on est forcément fier de l’atteindre.

Il y a de la fierté quand même

Quelles vont être les clés pour atteindre ton objectif de titre lors de ce championnat du monde ?

Il faudra faire attention à tout ! Tout sera important pour aller chercher ce titre, mais je pense que l’essentiel ça sera quand même le mental; il faut avoir de la force mentale dans ce genre d’événement. Après comme c’est un tournoi, il faudra être capable de bien se reposer entre les combats. 

Sinon tu es au pôle espoir de Toulouse, peux-tu nous expliquer ce que c’est ?

Alors le pôle espoir c’est une structure qui nous encadre pour que l’on évolue dans les meilleures conditions dans le sport et à l’école. Nous avons des entraînements tous les jours, parfois le matin parfois le soir. Et nous avons des horaires aménagés au niveau scolaire pour pouvoir pratiquer notre sport. Toulouse c’est bien car ça m’a permis de couper les ponts avec certaines fréquentations d’Amiens, et me mettre dans ma bulle pour mes objectifs sportifs et scolaires.

Tu vas bientôt passer en senior, comment abordes-tu cette nouvelle étape ?

Je n’appréhende pas, il faut que j’ai confiance en moi dans cette étape. Et puis on travaille dur pour y arriver donc je serai prêt pour le passage en senior en septembre prochain ! 

Tu aimerais “percer” dans le monde de la boxe ?

Un peu quand même. On a fait beaucoup de choses avec mon coach, et des sacrifices, je ne veux pas avoir fait tout ça pour rien. J’espère que l’on arrivera à atteindre notre but, on y croit, il faut y croire de toute façon. 

Propos recueillis par Quentin Ducrocq

Crédits photos Leandre Leber Gazettesports

BOXE : L’équipe de France pour Théone Adenet Louvet




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.