CYCLISME : Van der Poel, Sercu et un Anglais prometteur

0
227
Mathieu van der Poel sur le podium devant Simon Clarke et Jakob Fuglsang (ANP / AFP)

Une semaine après Paris-Roubaix qui avait sacré un gamin de 36 ans, en l’occurrence le Belge Philippe Gilbert, la saison cycliste va aborder un nouveau virage. C’est bientôt le Tour d’Italie mais en attendant s’est déroulé l’Amstel Gold Race qui a souri au jeune phénomène hollandais Van der Poel.

Celui-ci n’est autre que le petit fils de Raymond Poulidor. Ce dernier a collectionné dans sa longue carrière de multiples places de 2e et 3e mais son petit fils n’écoute pas ses conseils. Lui veut gagner et toujours gagner. C’est le phénomène du moment qui rafle tout sur son passage.

Un Anglais qui frappe fort

Cette semaine, se déroule le Tour des Alpes une épreuve à étapes qui va aller non seulement en Italie mais aussi en Autriche. Le champion italien Vicenzo Nibali a montré qu’il faudrait compter avec lui au prochain Giro. Il sera l’homme à battre et nous nous délectons à l’idée de suivre cette course sur la chaine l’Equipe 21 où Pascal Riblon, notre Beauvaisien s’affirme comme un excellent consultant.

La première étape a vu le succès d’un représentant de l’équipe Sky qui a non seulement un nom difficile à prononcer Tao Geoghegan Hart mais aussi un talent indéniable. Il a remporté son premier succès chez les pros et son leader Chris Froome pourra compter sur lui pour le Tour de France.

Le Grand Prix de la Somme s’approche

Plus près, le dimanche 12 mai se disputera le Grand Prix de la Somme-Prix du Conseil départemental avec départ à Abbeville et arrivée à Doullens.

Après une année d’interruption, la course renaît cette année mais en plein mois de mai, il ne faut pas s’attendre à voir se présenter à Abbeville, sur la ligne de départ, les cadors du cyclisme. Pour mémoire, le dernier vainqueur est Adrien Petit qui avait gagné à Mers en 2017.

Patrick Sercu s’en est allé

Enfin, comment ne pas évoquer la mort à 74 ans du champion belge Patrick Sercu. Il était de la génération d’Eddy Merckx mais les deux hommes se sont constitués un palmarès prestigieux, chacun dans leur domaine, Merckx c’était la route et Sercu la piste.

Patrick Sercu a surtout brillé dans les Six Jours et notamment à Gand dont le vélodrome fut un des plus grands rendez vous des spécialistes des 6 Jours. Nous nous rappelons que voici une vingtaine d’années avec notre vieil ami Léo Scombart, passionné de cyclisme, nous étions allés à Gand et en avions pris plein les yeux tant le spectacle était grandiose.

On dit que les Six Jours ne sont plus à la mode et qu’ils disparaissent du calendrier cycliste. C’est dommage et tous ceux qui ont connu le célèbre Vel d’Hiv à Paris doivent être bien malheureux. Hommage en tout cas à cet immense champion que fut Patrick Sercu.

Lionel HERBET

Crédits photos (ANP / AFP) 

CYCLISME : Les performances s’enchaînent pour l’ACT




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.