HOCKEY-SUR-GLACE : Holden Anderson connaît sa sanction

0
548

La Commission des Infractions aux Règles du Jeu a communiqué aujourd’hui sa décision finale suite au geste de Holden Anderson sur Julien Desrosiers. La CRIJ a finalement pris une décision exemplaire, puisque le joueur est suspendu 3 ans dont 6 mois avec sursis.

Le 6 mars dernier, la fin de match en Bordeaux et Amiens, en quart de finale des play-offs, avait été entachée de gros incidents entre les deux équipes. Des échauffourées durant lesquels Holden Anderson s’était rendu coupable d’un « geste de balayage-déséquilibre » sur Julien Desrosiers.

Un geste violent qui avait laissé Julien Desrosiers inanimé plusieurs minutes sur la glace, et à la suite duquel le joueur bordelais souffrait d’une acromio stade 2 et d’une commotion cérébrale. Après avoir longuement étudié les faits, la CRIJ a donc rendu la décision suivante :

« Considérant le geste de H. ANDERSON d’une extrême dangerosité et aucunement inhérent à la pratique du hockey sur glace, la CIRJ a prononcé à son encontre une sanction d’un niveau peu courant, en rapport avec la gravité des faits. Le joueur amiénois écope d’une suspension de trois (3) années dont six (6) mois avec sursis, décision qui sera transmise à l’IIHF en vue d’une extension au niveau international. » (Extrait du communiqué de Jean-Davis Camus, Secrétaire Général de la FFHG).

C’est donc une très lourde sanction que vient d’infliger la CIRJ à Holden Anderson (25 ans), une sanction qui s’applique à la France, mais qui pourrait être applicable au niveau international au vu de la demande transmise à l’IIHF.

Quentin Ducrocq

Crédits photos Leandre Leber

 




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.