ATHLÉTISME : 7 médailles aux Championnats de France Masters

0
326
CIT Dessaint

L’Arena de Liévin accueillait de vendredi 15 à dimanche 17 mars, les championnats de France d’athlétisme indoor consacrés aux athlètes de plus de 35 ans. Onze athlètes y ont représenté la métropole amiénoise.

Le millier d’athlètes engagé dans cette compétition s’est retrouvé en Hauts-de-France, à Liévin. Dans ces championnats de France Masters les athlètes sont regroupés par catégories d’âges par tranche de cinq années.

“Deux poids, deux mesures” et deux médailles d’or

La meilleure performance amiénoise de la journée est à mettre au crédit de Thomas Cuisset (AUC). Il remporte le concours de poids chez les M40 avec un meilleur jet à 15m85 (N3). Le nouveau champion de France de la catégorie analysait finement son concours. “Il a mis du temps à démarrer, quatre jets horribles pour commencer, beaucoup de déchets. Du jus mais techniquement pas en place. Je me fais mener dès le début et ça ne réagit pas”. La situation se débloque finalement sur le cinquième jet “15m51 puis 15m85 pour enfoncer le clou”.

Thomas égale ainsi sa meilleure performance de la saison. “C’est la même performance que celle des N2 pour monter sur la boîte il y a cinq semaines déjà.” (3ème des championnats de France Nationaux à Nantes).

Questionné quant à son bilan hivernal, le sociétaire de l’AUC positivait. “Je suis satisfait, je voulais finir à 16m en M40 parce que peu l’ont fait mais bon j’y suis presque. J’ai réussi  à maintenir la forme sur cinq semaines sur un hiver qui est long. C’était chaud mais j’ai trouvé les ressources mentales pour ne pas craquer et faire ce que j’avais à faire”.

 

Les années passent mais ça tient toujours

Thomas en profitait pour nous donner la suite de son programme. “Je vais prendre une semaine de pause puis après on part en stage avec mon groupe (ndlr : Power Throwing Groupe encadré par Stéphane Szuster). Ce sera en Grèce douze jours pour s’entraîner avec des lanceurs de là-bas et des copains du sud”. Thomas débutera son été à domicile. “Je ferai ma rentrée aux Interclubs. L’objectif de cet été est de faire 16m00 pour aller aux Elites si c’est comme l’an dernier (Minimas 2018 – 26 au 28 juillet 2019 à Saint-Etienne).

C’est tard donc ça laisse le temps de se préparer mais là avec les France Masters ça se décale bien. Cela laisse une semaine de repos et le temps de repartir dans un long cycle vu qu’il n’y a pas de N2 l’été (Championnats de France Nationaux). L’année dernière il fallait faire 16m pour les Elites je les ai fait dès les Interclubs donc ça serait bien de faire de même pour être tranquille”.

De gauche à droite : Thomas Cuisset, Stéphane Szuster, Ferdinando Nicotra et Antoine Riou : Champions de France par équipe avec l’Amiens UC au poids en octobre dernier

Au poids de six kilos chez les M50, victoire et titre de champion de France pour Christophe Fournier (AUC). Il remporte le titre à l’issue d’un concours régulier remporté avec un jet à 12m81. A noter que François Perla (AUC) se classe 6ème avec 11m62 ches les M40.

Dans le reste des concours

François participait également à la perche où il parvient à franchir 3m60 et prend ainsi la seconde place dans sa catégorie. Il devient vice-champion de France à l’issue d’un concours très propre et sans accrocs avant d’échouer par trois fois à 3m70. Le dernier engagé de la métropole en concours n’est autre que Papaladji Konate. Celui qui collectionne les breloques nationales depuis bien longtemps doublait longueur et triple-saut. Il termine quatrième à la longueur avec 5m28 chez les M50 et devient champion de France au triple-saut bondissant à 11m44.

Le collectif poursuit sa marche en avant

A la marche deux médailles ont été collectées. Anne-Gaëlle Retout (AUC) boucle son 3000m Marche en 15’26″25 (N4) et prend le titre national chez les F35. Le camonois Jean-Pierre Petit prend l’argent chez les M70 sur 5000m Marche avec 31’05″01. Son camarade de club Yvelyn Fleuret était engagé sur la même distance chez les M50 mais se verra non classé n’étant pas passé par la chambre d’appel. Il avait pourtant été autorisé au départ et avait parcouru l’ensemble des 25 tours.

Des fortunes diverses sur les courses

Seule Pascale Oger (USC) était engagée sur la ligne droite du 60m. Avec 8″83 en série elle accède à la finale des F40 où elle termine 8ème en 9″01. En demi-fond les hommes ne sont pas passés loin de la breloque. Akim Zouad (AUC) est chronométré en 9’26″11 sur 3000m (5ème des M40) tandis que son partenaire de club Brahim Zouaoui passe tout près du podium avec 9’02″11 (IR4). Longtemps avec le groupe de tête celui qui avait préparé les cross doit céder à 300m de l’arrivée et termine donc au pied du podium.

La médaille est venue du Val de Somme par l’intermédiaire de Saliha Rarbi. Engagée sur le 1500m des F35 la samarienne termine seconde en 4’58″06. “Le chrono ne me satisfait pas forcément mais la médaille oui et surtout la course en elle même, franchement j’ai adoré. Cela m’a fait me rappeler de ma jeunesse en tant que cadette. J’ai vraiment aimé après effectivement c’est un peu tactique, je n’en ai pas fait cet hiver, je ne savais pas trop comment faire : s’il fallait que je parte ou pas. Au final c’est une médaille d’argent et j’en suis super contente”.

Saliha Rarbi lors du semi-marathon d’Amiens, le 15 juillet 2018

La suite s’organisera d’abord sur la route pour la nouvelle vice-championne de France. “Mon prochain objectif sera le 10km de Valenciennes (ndlr : 31 mars), je vais essayer de battre mon record personnel et descendre sous les 37′ (record à 37’08 à Valenciennes en 2018). Je vais aussi faire de la piste quand même, pourquoi pas renouveller des championnats sur 1500 et 3000m”.

Un bilan final concluant

Ainsi ce sont trois clubs qui ont collaboré à l’escarcelle collective des 7 médailles de la métropole. L’Amiens UC, l’US Camon et le Val de Somme comptent donc désormais de nouveaux médaillés masters dans leurs rangs respectifs. Ils ont été chacun à leur manière et à travers leurs représentants, la vitrine de la réussite athlétique de la métropole et le symbole que celle-ce ci n’a pas d’âge.

Vincent Guyot

Crédits Photos : Gazette Sports / Thomas Cuisset / Nicolas Mennetrey

A lire aussi <>

COURSE A PIEDS : La Coulée Verte, une course pour tous




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.