FOOTBALL : Le stade de la Licorne, de nouveau la forteresse de l’Amiens SC ?

0
238
En ouvrant son compteur personnel sous le maillot de l'Amiens SC, Sehrou Guirassy a également montré la voie à suivre pour se défaire de l'OGC Nice (Photo by FRANCOIS LO PRESTI / AFP)
CIT Dessaint

Fort des deux derniers succès acquis à domicile sur la plus petite des marges (1-0), contre Caen puis Nice, et avant la réception du Nîmes Olympique, jetons un œil au calendrier domicile de l’Amiens SC. Un calendrier très abordable, qui pourrait permettre aux Amiénois de décrocher le maintien tant espéré.

Le calendrier à domicile, très favorable pour l’ASC

J28, 9 mars   Amiens – Nîmes
J30, 31 mars Amiens – Bordeaux
J31, 6 avril    Amiens – Saint-Étienne
J34, 28 avril  Amiens – RC Strasbourg
J36, 11 mai  Amiens – Toulouse FC
J38, 25 mai  Amiens – EA Guinguamp

À dix journées du terme de la Ligue 1, il ne reste plus que six matchs à domicile pour l’Amiens SC. Six matchs lors desquels les Picards n’affronteront aucune équipe “ogre de la Ligue 1”. Ils seront d’abord animés d’un esprit revanchard contre Nîmes, voulant très certainement laver l’affront du match aller perdu (3-0). Et même si le trio suivant peut inquiéter plus fortement les Picards, il reste composé d’équipes en difficulté. Certes Saint-Étienne est toujours à la lutte pour la quatrième place, mais les Picards avaient tenu la dragée haute aux “Verts” dans le “chaudron” (0-0). Quant à Bordeaux et Strasbourg, ils n’ont quasiment plus rien à jouer et pourraient ainsi voir leur motivation amoindrie.

Le moment clé, si Amiens n’est pas maintenu d’ici là, sera très certainement la double réception Toulouse-Guinguamp, deux concurrents directs au maintien. Deux formations que l’Amiens SC avait cependant battues lors de la phase aller. Deux formations qui viendront à la Licorne pour les 36ème et surtout 38ème et ultime journée de Ligue 1 Conforama. Autant dire que ces deux rencontres pourraient s’annoncer tant décisives qu’explosives pour les hommes de Christophe Pélissier. Mais à la rédaction de GazetteSports on croit fermement au maintien de l’ASC. On table même sur un maintien précoce et une projection entre 8 et 12 points pris lors des matchs à domicile. Si vous n’y croyez toujours pas, voici quelques raisons d’être plus optimiste.

Une efficacité retrouvée dans les deux surfaces

Depuis le début de l’année 2019, l’Amiens SC semble avoir retrouvé l’efficacité, notamment défensive, à domicile, qui faisait sa grande force la saison passée. En effet, hormis les trois buts encaissés contre l’armada parisienne, Gurtner ne s’est incliné qu’une seule fois en quatre matchs à domicile. Seul l’Olympique Lyonnais est venu inscrire un but à La Licorne par Jason Denayer. Ainsi Angers, Caen et Nice se sont cassés les dents sur la défense picarde.

Une défense d’ailleurs type semble enfin se dégager après les nombreux remaniements opérés. Les quatre maillons de la muraille se nomment aujourd’hui Emil Krafth, Prince Gouano, Jordan Lefort et Erik Pieters. Le latéral droit suédois confirme ses bonnes prestations de la première partie de saison. Quant au capitaine amiénois, il a enfin retrouvé le niveau qui était le sien avant son transfert avorté de cet été, redevenant le leader de la défense amiénoise. À ses côtés, la bonne surprise de cette saison, Jordan Lefort, impose une impressionnante présence dans sa surface. Enfin, le latéral gauche hollandais, d’ores et déjà la bonne pioche du mercato hivernal, apporte expérience, équilibre et solidité au groupe picard. Sans oublier Régis Gurtner, toujours aussi bon sur sa ligne, qui continue de sauver des points à chaque rencontre.

De l’autre côté du terrain, Amiens est également redevenu une équipe réaliste. Ce renouveau est clairement symbolisé par le retour de blessure de son attaquant vedette, meilleur buteur amiénois la saison passée, Moussa Konaté. Revenu au meilleur des moments, la dernière ligne droite dans la course au maintien, le Sénégalais a marqué de son empreinte les récents bons résultats. Unique buteur contre Caen, passeur décisif pour le premier but de Guirassy face à Nice, et même buteur à Reims, Konaté fait autant de mal aux défenses adverses qu’il libère ses coéquipiers.

Presque tous les feux sont donc au vert à Amiens, qui, suite notamment à ses deux dernières victoires à domicile, respire au classement. Aux Amiénois désormais de confirmer ce samedi lors de la réception du Nîmes Olympique, avec on l’espère, un troisième succès d’affilée à la Licorne.

Esteban Nomine

Crédits photos : Leandre Leber – GazetteSports, François Lo Presti

À lire aussi >>

FOOTBALL/RUGBY : Interdiction d’utilisation des terrains en herbe !




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.