FOOTBALL : Champagne pour l’Amiens SC ?

0
199
CIT Dessaint

Revigorés par deux succès « à la maison », les amiénois essaieront de « prendre des points » loin de leur base. Mais le pari s’annonce délicat à Reims.

19 mai 2017, stade Auguste-Delaune à Reims… Au terme de six minutes de temps additionnel, l’Amiens SC écrit (assurément) l’une de ces plus belles pages de son histoire en accédant à l’Elite. Un rêve devenu réalité à l’issue d’une ultime confrontation de Ligue 2 dont la seule évocation suscite les émotions.

Samedi soir, les hommes de Christophe Pelissier fouleront à nouveau cette pelouse champenoise au (doux) parfum de sanctuaire depuis, avec un maillot spécial, orné des noms des différents acteurs de la montée au dos, et avec, à l’avant, l’inscription “A jamais” suivie de la date de ce match historique. Sur la pointe des pieds cependant. En situation précaire, les Amiénois trépignent néanmoins d’impatience d’en découdre avec un promu qu’ils avaient pourtant pris soin de corriger à l’aller (4-1) Depuis les temps ont changé. Le Stade de Reims s’est fort bien ressaisi et vient même de valider son maintien. Un objectif que l’Amiens SC s’impatiente d’atteindre.

Toutefois, les succès obtenus (au forceps) face à Caen puis dernièrement l’OGC Nice – sur la plus petite des marges – ont offert une agréable bouffée d’oxygène aux partenaires de Régis Gurtner. Lesquels ont à cœur de poursuivre sur leur lancée face à un hôte qui se découvre l’envie, le désir de s’inviter à la table des grands. Et le fructueux déplacement à Montpellier (2-4) qui fait suite notamment aux belles prestations orchestrées aux dépens de l’Olympique de Marseille (2-1), du Stade Rennais (2-0), de Lille (1-1) ou de l’Olympique Lyonnais (1-1) ont apportées du crédit à cette volonté. Incontestablement.

Insolente réussite champenoise

La tâche de l’ASC ne sera donc guère aisée face à un adversaire dont les réjouissances ne seront dorénavant que bonus… D’autant que Christophe Pelissier pourrait être contraint de (re)distribuer certains rôles. « Souffrant des adducteurs, Mendoza laisse planer le doute. Comme d’ailleurs Otero qui se plaint du pied. Bloqué aux cervicales, Moussa Konaté risque aussi d’être forfait »

Moussa Konaté est incertain pour le déplacement à Reims

Défections (éventuelles) en cascade pour une troupe amiénoise qui aura à cœur d’éviter d’essuyer un revers. « Ce ne sera pas un pèlerinage ! C’est un autre match, à une autre époque comme j’ose le rappeler. L’objectif sera de prendre des points, voire trois si possible, de bloquer leur belle série (de dix matchs sans défaite) et d’enclencher la nôtre. C’est que nous devons faire. Les deux victoires enregistrées à la maison nous ont offert un bon bol d’air. Maintenant, il faut que l’on arrive à être performant à l’extérieur. Prendre notamment  des points, ce que nous avons pas encore réussi à faire depuis janvier. » argumente le responsable technique amiénois.

S’inspirer de la semaine passée…

Lequel souhaite que son groupe puisse tenir la distance : « Même s’il s’agissait de gros déplacements, à chaque fois nous n’étions pas loin. Mais il nous a manqué ce petit quelque chose. A Reims, nous essaierons de prouver que nous montons en puissance… » Christophe Pelissier attend donc des siens qu’ils soient à la hauteur de la qualité proposé huit jours auparavant contre Nice. « Si vraiment les champenois sont plus forts, alors il n’y aura pas de souci. J’aimerais que l’on fasse le même match que celui présenté précédemment » lâchait-il. En espérant être entendu…

27e journée

  • A 20 heures, Stade Auguste Delaune: Stade de Reims (6e) – Amiens SC (17e)

Fabrice Biniek

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports.fr

A lire aussi >>

FOOTBALL : D’une pierre, deux coups pour l’Amiens SC




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.