HANDBALL : L’APH à deux doigts des play-offs, ne doit plus regarder derrière

0
228

Terminant sa phase de poule 2018-19 à seulement deux points de la qualification aux play-offs, l’Amiens PH va finalement défendre son maintien en Nationale 1. Un constat qui ne reflète pas vraiment les bonnes performances des Amiénois.

C’était une poule qui s’annonçait relevée pour des pirates sortis de play-offs par la petite porte la saison précédente. Sans le statut VAP (Voie d’Accès au Professionnalisme), qui détermine qui a la possibilité de monter en division supérieure, la Nationale 1 reste le plafond de verre de l’APH. Mais face à des adversaires qui l’ont, ou qui sont des centres de formations confirmés (la réserve du PSG par exemple), les Amiénois avaient fort à faire pour cette saison 2018-19. Le destin des pirates aujourd’hui fixé à des play-downs, peut-être synonymes de descente, retraçons leur parcours qui les a fait échouer de peu à se qualifier en play-offs.

 

Un début de saison à contretemps

Face à Gonfreville et pour la première réception de la saison, Iurii Shamrylo (gardien), Bryan Legras (arrière) et Yuriy Petrenko (second coach principal après avoir joué dans l’équipe) s’ajoutaient aux armes amiénoises déjà en place précédemment. Orphelin de son capitaine Julien Richard et de son habituel public, l’APH reçoit au gymnase des 4 chênes. Une ouverture de championnat bien difficile, qui restera dans les mémoires du coach Pierre-Alain Lavillette et de son tandem ukrainien Y. Petrenko par la frustration qu’elle a laissé. À l’image des 4 avertissements reçus (dont 1 pour P-A. Lavillette), des 5 sanctions de 2 minutes et de l’expulsion de Claude-Marcel Tchinda en fin de match (pourtant irréprochable durant la saison), les Amiénois ont craqué, et ont vu la victoire filer à +2 (25-27) malgré la première apparition du jeune international français Baptiste Clay en N1.

Pour le second match de son histoire et sa première réception dans le championnat de Nationale 1, Nogent-sur-Marne accueillait une équipe samarienne envieuse de lancer sa saison suite à la frustration gonfrevillaise. Il n’en sera rien, et même pire. L’Amiens PH subit sa seconde défaite, et la plus nette de la saison, 43-33, malgré les 64 tirs amiénois. Personne, dans la suite de la compétition, n’encaissera autant de buts, et seuls 7 arrêts seront à mettre au compteur de l’APH. Une désillusion forte pour le match qui annonçait aussi le retour sur les terrains du capitaine Julien Richard.

 

Un bilan vite équilibré

Après deux défaites, pour l’une frustrante, pour l’autre écrasante, l’Amiens PH recevait Hazebrouck. L’adversaire du jour, lui aussi avec un bilan de deux défaites, ne fera pas longtemps le poids face à l’efficacité amiénoise retrouvée. Vainqueur 31-26, l’APH pouvait enfin se reposer sur ses forces, dont font notamment partie Iurii Shamrylo (12 arrêts) et Thomas Zirn (12 buts). Un match complet pour une victoire attendue et méritée où seul Simon Vannihuse (6 buts) nourrissait un unique regret, n’avoir pas pu participer à la coupe de France de wakeboard qui s’organisait le même jour à seulement quelques kilomètres.

Forts de cette confiance trouvée, les Amiénois se déplacent chez la réserve du PSG. Sur un parquet habituellement foulé par les parisiens leaders de Starligue, les pirates ne feront pas pâle figure. Menés par leur stratège Roman Scattolari, auteur de sa meilleure performance de la saison (7 buts), les pirates confirment leur regain de forme et de confiance, et équilibrent leur bilan à 2 victoires pour 2 défaites.

 

Un mois d’octobre fatal

Désormais lancés dans leur championnat, les Amiénois rencontrent durant ce mois d’octobre 3 (Angers, Rennes, Vernouillet) des 4 équipes qui détermineront le haut de classement final de cette poule. La dernière équipe, Gonfreville, sera la première rencontre de novembre.

Angers s’imposera au Coliseum sans faire de différence significative sur le terrain (30-31) mais aura eu l’occasion d’inscrire le but victorieux à 8 secondes de la fin du temps réglementaire. Le déplacement à Rennes se jouera lui aussi à un but, lui aussi en défaveur d’Amiens (28-27). Sans grands reproches à faire à leurs joueurs, les coachs amiénois se tournent vers la réception de Vernouillet. Hasard des choses, Clément Devaux (12 buts dans la saison) ne rencontrera jamais cet adversaire, les deux seul matchs auxquels il ne participera pas. Le désormais connu leader de la poule trouvera aussi la victoire dans les filets du Coliseum malgré une nouvelle bonne performance des locaux, emmenés par un Bryan Legras meilleur buteur amiénois de la rencontre (34-36) et un Paul Prunié élu meilleur joueur.

Sans reprendre pieds mais en stoppant l’hémorragie, les noirs et rouges de la métropole reviendront du premier match retour à Gonfreville, avec un nul 23-23. À l’image du match serré déroulé en terres normandes (12-12 à la mi-temps), les deux gardiens ont chacun réalisé 18 arrêts (meilleure performance de I.Shamrylo). Mais c’est finalement Gonfreville qui égalise dans les dernières secondes. Pour conclure cette série noire, l’APH fera une seule et rapide apparition en Coupe de France, défait par Torcy au Coliseum 24-27.

 

Une trêve bénéfique

L’APH compte désormais 5 défaites pour 2 victoires et 1 nul et doit confirmer ses deux premières victoires de la saison. Cette fois à domicile, les pirates battront Nogent-sur-Marne avec la manière, sur une différence de +8 (37-29) avec un Rabah Soudani étincellant (10 buts). Récidive le week-end suivant avec la même différence à l’extérieur face à Hazebrouck (19-27). Deux victoires importantes pour la suite de la compétition, qui permettent aux coéquipiers du vice-capitaine Clément Bonin de partir en fêtes de fin d’année l’esprit plus apaisé, mais pas relâché.

De retour en championnat et après avoir fêté 2019, les pirates repartent à l’abordage de la réserve du PSG et continuent d’infliger le même tarif, +8 à la fin d’un match plus que maîtrisé (35-27). L’Amiens PH conclut sa meilleure série de victoires de la saison sur une différence de buts exceptionnelle de +24 à la suite de ces 3 matchs. Le déplacement à Angers cassera cette superbe série, et se résumera à la dernière défaite de l’APH dans sa poule 27-25 malgré, encore une fois, une bonne prestation.

Pour finir, Rennes viendra enterrer ses espoirs de play-offs au Coliseum face à une équipe de l’APH éblouissante (25-24), quand Vernouillet (déjà assuré d’être qualifié) voyait l’Amiens PH (déjà assuré des play-downs) s’envoler au score pour vaincre 32-27. Une performance remarquable face à un leader qui, certes, avait sans doute déjà la tête aux play-offs, mais qui marque la meilleure performance de Aurélien Amat dans les cages amiénoises (9 arrêts), une des meilleures de Iurii Shamrylo (12 arrêts) et la meilleure de Daniel Tatto (7 buts).

 

 

À noter les bonnes apparitions de renforts de l’équipe réserve lors de ces 14 journées, à savoir : Louis Piolé (5 convocations, 1 but), Nicolas Barret (1 convocation), Hugo Breelle (1 convocation), Enzo Verbraeken-Boucaud (1 convocation, 1 but, le dernier de l’APH lors du dernier match de poule). Sans oublier le travail indispensable du kiné de l’équipe, Audrey Geoffroy.

 

Finalement à 2 points de la seconde place qualificative obtenue par Gonfreville, l’APH jouera les play-downs avec le risque de descendre de championnat. Les victoires et bons matchs livrés en début de saison serviront la cause amiénoise, mais les regrets de certains matchs resteront de tristes souvenirs… à surpasser. Dans sa poule, l’APH sera en concurrence face à Nogent, Angers, Rennes, Paris (b), Hazebrouck, Saintes, Créteil, Torcy, Lanester, Gien, et Rezé ! Calendrier des play-downs à suivre !

 

L’Amiens PH sera passé par tous ses états lors des 14 journées.

 

 

Amiens PH
5ème au terme des phases de poule, National 1
29 points
D-D-V-V-D-D-D-N-V-V-V-D-V-V

 

Benjamin Poupart

 

Photos d’illustration : Léandre Leber,
Reynald Valleron,
Kévin Devigne
GAZETTESPORTS

 

À lire aussi >>

HOCKEY-SUR-GLACE : Une victoire bienvenue avant le Final Four




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.