FOOTBALL : L’Amiens SC en chute libre

0
250
Juan Otero a tenté... mais n'a pas été récompensé. (Photo by DAMIEN MEYER / AFP)

La défaite à Rennes (1-0) conjuguée au succès de l’AS Monaco – face à Toulouse (2-1) – plonge l’Amiens SC dans les eaux (encore plus) troubles du championnat, et surtout le désarroi. Ce matin, les hommes de Christophe Pelissier sont relégables..

S’il convient de « laisser du temps au temps », force est néanmoins de constater que celui de l’Amiens SC commence vraiment à être compté. La nouvelle défaite subie face au Stade Rennais (1-0) assombrit un peu plus encore l’horizon « Ligue 1 Conforama » d’un des représentants des Hauts de France. Un revers consenti – comme trop souvent – dans l’ultime quart d’heure par une formation qui se révèle être cruellement en panne d’inspiration offensive.

Certes, comme pour oser se voiler la face, certains regretteront l’opportunité ratée de Gnahoré durant le temps additionnel. Mais cela ne ferait que masquer les multiples interventions d’un Régis Gurtner parfois soumis à rude épreuve. Mais toujours décisif.

L’Amiens SC – par la voix de son coach Christophe Pelissier – redoutait ce déplacement en Bretagne. L’inquiétude grandissante, au fil des minutes, s’est donc avérée justifiée. Au moment même où Zeffane crucifiait les amiénois (81e).

« C’est un coup dur parce que nous avons fait une première période où le plan de jeu était parfaitement exécuté. On a alors dicté le rythme de celle-ci. Ensuite, nous savions au retour des vestiaires que le Stade Rennais allait hausser son niveau de jeu. Mais nous avions toujours cette volonté d’aller les chercher haut et de tenir les ballons » La mine des mauvais jours, l’entraîneur de l’ASC recherchait – presque désespérément – à dissimuler sa déception. Une fâcheuse habitude ces derniers temps.

Pour Caen le déclic ?

Alexis Blin et les amiénois “perdent” gros au Roazhon Park, à Rennes (Photo by DAMIEN MEYER / AFP)

« Nous avons malheureusement sombré offensivement. Et nous n’avons plus été en mesure d’appliquer cette tactique. Inexorablement, le Stade Rennais nous a acculé et un seul coup a suffit pour nous faire perdre ce match » Dans la détresse, l’intéressé paraissait vouloir se projeter vers la prochaine échéance qui attend l’Amiens SC. « Une rencontre importante figure au calendrier, avec la réception de Caen, un concurrent direct au maintien. À nous de démontrer que nous sommes capables de vaincre lors de ses rendez-vous. J’avoue qu’un point subtilisé ici nous aurait fait du bien. Surtout sur le plan psychologique puisque les garçons donnent vraiment tout »

Une abnégation qui pourrait permettre à l’Amiens SC de s’en sortir ? D’autant que cette infructueuse escapade rennaise a engendré des dégâts collatéraux. Victorieux dans le même temps contre Toulouse (2-1), l’AS Monaco version Jardim est parvenu à ressortir la tête de l’eau. Plongeant les hommes du président Joannin dans une situation un plus compliquée puisqu’ils sont à ce jour reléguables !

Et Serhou Guirassy, renfort du Mercato hivernal, sur la pelouse bretonne ? Vaillant, l’ex-joueur du FC Cologne s’est impliqué mais sans réussite. A l’image de ses coéquipiers, il a tenté de mettre du cœur.

Fabrice Biniek

Crédit photos : Damien Meyer – AFP

 

À lire aussi >>

HOCKEY-SUR-GLACE : Le podium en ligne de mire




  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.