RETRO : L’US Camon sur le chemin de la guérison en 2018

Ⓒ Gazette Sports

Dans le dur fin 2017 après seulement une victoire pour trois nuls et six défaites en Régional 1, l’US Camon se préparait l’an dernier à la même époque à lutter pour son maintien en 2018.

Camon reprend doucement

Le retour sur les terrains intervient très tôt, le 7 janvier, un mois et demi après la dernière journée disputée en 2017. En cause, les fermetures systématiques des terrains de la métropole amiénoise. Lesquelles vont même continuer de perturber le rythme des rencontres jusqu’à la mi-mars.

Dans ce début d’année, marqué par l’arrivée de l’expérimenté Zahir Zerdab, alors 36 ans, venu renforcer l’effectif dirigé par Titi Buengo, Camon est toujours au ralenti. En effet les Samariens reprennent par deux matchs nuls, contre la réserve de Beauvais puis à Chevrières, avant d’exploser contre Choisy-au-Bac (5-0) et de perdre à nouveau à Roye-Noyon (1-0). On voit alors les jaunes et noirs se diriger tout droit vers la relégation.

Le sursaut d’espoir

C’est quasiment six mois après leur dernier et unique succès que les joueurs de l’USC regoûtent enfin à la victoire (1-0 contre Guignicourt le 25 février). Un nouvel élan qui engendrera une improbable série de sept matchs sans défaites dont notamment trois victoires (6-1 contre Itancourt, 0-1 à Montataire et 2-0 devant Abbeville).

Les jaunes et noirs reprennent alors sérieusement du terrain sur leurs concurrents directs et se permettent même d’accrocher des formations du haut de tableau. Revenus du diable vauvert ils sont désormais prêts à attaquer le sprint final de la lutte pour le maintien.

L’US Camon va payer la fusion

Camon termine timidement le championnat, subissant notamment cinq défaites contre le trio de tête composé de la réserve de l’AC Amiens, de l’US Chantilly et de Compiègne. Les Samariens concluent même par un cinglant (7-0) à Chantilly le 3 juin. Douzièmes, ils croient toujours en leur infime chance de se maintenir, comptant notamment sur les descentes administratives des réserves de l’AC Amiens, Beauvais et Roye-Noyon.

Mais la Ligue de Football des Hauts-de-France en décide autrement. Alors que l’on s’attendait à voir cinq ou six équipes picardes descendre, l’instance choisit d’en rétrograder sept, prenant ainsi dans ses filets l’US Camon comme l’ESC Longueau (11ème). La fusion des championnats régionaux de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais s’avère donc fatale à l’USC. L’équipe première de Titi Buengo est ainsi rétrogradée en Régional 2, tandis que la réserve dirigée par Dominique Chevalier descend en Départemental 1. Seule satisfaction, la montée des U16 de Marvyn Custos en U17 Nationaux grâce à leur troisième place en championnat U16 DH.

Un début de saison presque parfait

Revenu en août avec un effectif fortement rajeuni, symbolisé notamment par son attaquant Jonas Adjidé, dix-sept ans seulement, Titi Buengo entend bien faire l’ascenseur et remonter illico en Régional 1. Et les résultats de sa jeune équipe en attestent. En effet, après un premier nul contre Chaumont (0-0), les Camonois ont enchaîné six victoires en championnat bien qu’ils soient sortis précocement de la Coupe de France et de la coupe de la Ligue, restant ainsi leaders et invaincus en championnat jusqu’au 11 novembre.

11 novembre lors duquel ils se sont inclinés sur le terrain des Portugais d’Amiens dans un derby où la détermination leur a clairement fait défaut. Dans la foulée leur passage à vide s’est prolongé au pire des moments, lors de la réception du co-leader Outreau (0-1). Heureusement l’US Camon a parfaitement réagi (4-0) contre un autre concurrent direct à la montée, la réserve de l’AS Beauvais.

Troisième avec un match en moins, l’US Camon peut désormais se tourner vers 2019 avec des désirs de promotion.

Esteban Nomine

Crédits photos : Leandre Leber, Reynald Valleron, Romain Gambier

À lire aussi >>

RETRO : Le RCA continue de viser haut

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.