HOCKEY-SUR-GAZON : L’Amiens SC peut (encore) nourrir des regrets

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Alors qu’ils avaient l’occasion de passer devant Lille en cas de succès, les joueurs de l’Amiens SC se sont inclinés, comme à Lyon, dans les derniers instants du match (2-3). Rageant, d’autant que Lille, qui n’a pas réalisé une grande partie, semblait véritablement prenable.

Amiens en manque d’efficacité

Les Amiénois débutent plutôt bien la rencontre, mais se font surprendre très vite. Les Picards payent en effet très cher la perte de balle de Puech d’Alissac dans ses vingt-deux mètres puisque Marque en profite pour ouvrir le compteur lillois (0-1 4′). Bien plus dans le dur après ce but, les locaux reviennent néanmoins au score sur un numéro individuel de Lezcano, là aussi contre le cours du jeu (1-1 8′).

Cette égalisation remet sur pieds les Amiénois qui se montrent de plus en plus dangereux, sans parvenir toutefois à concrétiser. Et sur l’une de leurs seules opportunités, les Lillois, très réalistes eux, reprennent les devants (1-2 15′). Amiens subit alors la foudre nordiste mais fait le dos rond, et résiste notamment à deux corners.

Après l’orage l’horizon s’éclaircit pour l’ASC qui se voit évoluer à onze contre dix, et même à onze contre neuf avant la mi-temps. Les rouges et bleus multiplient alors les assauts et les situations favorables mais rien n’y fait, il n’arrivent pas à recoller au score. Ils sont même tout près de se faire surprendre à quelques secondes de la pause. Menés, les Amiénois payent clairement leur manque d’efficacité dans les vingt-deux mètres, que ce soit dans ceux de Lille comme dans les leurs.

L’ASC puni en toute fin de rencontre

Au retour des vestiaires Amiens peine à mettre son adversaire en danger. Les Picards paraissent inoffensifs, et l’on ne voit alors pas comment ils pourraient égaliser. Ils restent néanmoins au contact grâce au match exceptionnel de leur portier Mathias Saur qui a réalisé plusieurs arrêts décisifs. Et cette résistance paye puisqu’à vingt minutes du terme Nicolas Faille déborde et centre pour Leroy qui pousse la balle au fond du but à bout portant (2-2 51′).

C’est alors un tout nouveau match qui commence. Amiens subit tout d’abord une infériorité, puis se retrouve rapidement à dix contre neuf. Les Picards trouvent alors des espaces et se créent deux situations de frappe. Une première qui aboutit à une frappe de Bonilla au-dessus de la cage, et surtout une seconde où Hugo Faille manque, à trois minutes de la fin, la balle de match.

Après cela tout bascule négativement pour l’ASC. Les locaux se retrouvent tout d’abord à dix après le jaune reçu plutôt naïvement par son capitaine Declerq, et sont contraints de défendre le point du nul. Mais comme à Lyon, les Amiénois craquent dans les ultimes instants, ici à une minute douze de la fin du match (2-3). Un nouveau point perdu in extremis qui on l’espère ne coûtera pas trop cher en fin de saison.

Place désormais à la trêve pour l’Amiens SC qui reprendra sur gazon en mars chez le leader Saint-Germain. Entre temps, le champion de France en salle ira disputer la coupe d’Europe à Zagreb en Croatie pour peut-être retrouver de la confiance.

Esteban Nomine

Crédit photo : Coralie Sombret – GazetteSports

Amiens SC – Lille MHC : 2-3 (1-2)

9ème journée du championnat Élite

Dimanche 28 octobre, 15 heures, Stade Beaumarchais

Amiens SC : Saur (g.), Besnault, Bonilla, Chapon, Cordellier, Declerq (c.), Douay, Duflo, Faille H., Faille N., Leroy, Lezcano, Pauchet, Plumart, Puech d’Alissac

Entraîneur : Matthieu Pauchet

Buteurs ASC : Lezcano (8′), Leroy (51′)

A lire aussi >>