HOCKEY-SUR-GLACE : Amiens enchaîne à Nice

Ⓒ Gazette Sports

Après un succès à Chamonix Mont-Blanc hier soir, les Picards ont enchaîné avec une victoire 2-3 à Nice. Une belle manière de débuter ce nouveau bloc de 12 matchs.

1er tiers : Un premier tiers amiénois

Les Niçois sont les premiers à se mettre en action et tirent 2 fois à côtés en début de match (0’40, 1′). Les locaux restent dans le camp Picard et Buysse réalise son premier arrêt (1’16). Les Amiénois rentrent eux aussi dans leur match et Romand est contré une première fois (1’40), puis Mustukovs réalise lui aussi son 1er arrêt (1’45). Les Aigles repartent ensuite dans le camp amiénois et si un premier tir Niçois n’est pas cadré (2’10), Buysse gagne peu de temps après un très beau face à face (2’58). Les quelques minutes qui suivent sont quelques peu brouillonnes et les deux équipes ont du mal à contrôler le palet. Si Buysse réalise un nouvel arrêt (5’22), les Azuréens sont pénalisés dans la foulée (5’39). Narbonne est le premier à prendre sa chance sur ce powerplay, mais son tir est bien arrêté (6’15), le rebond est alors pris par Amiens qui met une grosse pression sur la cage sans parvenir à tromper le portier adverse (6’18). La supériorité amiénoise est plutôt bonne et les Picards sollicitent encore deux fois Mustukovs, mais il s’interpose à nouveau (7’10, 7’36). Alors qu’ils sont sortis de cette infériorité sans encaisser de but, les Aigles sont de nouveau pénalisés dans la foulée (8′). Romand bute une 1ère fois sur Mustukovs (9′), mais dans la continuité de l’action, Edwards se retrouve en bonne position et ajuste parfaitement le portier (9’07 : 0-1). Buysse et Mustukovs sont ensuite sollicités tour à tour (10’10 et 10’50), mais ils restent solides. Par la suite c’est à Da Costa d’être pénalisé (11’14), mais durant cette infériorité les Picards sont très solides, et c’est même Plouffe qui oblige Mustukovs à s’interposer sur une belle contre-attaque (12’08). Les Gothiques ne concèdent finalement qu’un seul tir, bien arrêté par Buysse (12’23). Mais les Niçois sont indisciplinés dans ce 1er tiers et sont de nouveau pénalisés à 14 secondes de la fin de leur supériorité. Amiens se retrouve donc pour 1 minute 46 en supériorité. Sur ce powerplay les Picards construisent bien et sur une superbe action collective, Trabucco réalise un changement de côté parfait pour Giroux qui trompe Mustukovs (14’11 : 0-2). Nice réagit timidement et sollicite de nouveau Buysse, mais sans grand danger pour le portier (14’43). Les Aigles continuent d’être sanctionnés et subissent encore une pénalité (14’43). Les Samariens tentent alors de creuser l’écart mais Mustukovs réalise 4 arrêts pour permettre à son équipe de rester dans le coup (15′, 15’09, 15’35, 16’36). Les locaux continuent de réagir timidement et Buysse est obligé de s’interposer à 2 reprises (18’10, 18’14). Les Picards tentent une dernière fois leur chance en fin de tiers mais sans succès (18’54). Comme hier, les Gothiques sont bien rentrés dans le 1er tiers et se mettent dans les meilleures conditions pour la suite du match. 

2ème tiers : Amiens souffre, mais s’en sort

Les Niçois reviennent avec plus d’ambitions dans ce second tiers et sont les premiers à tenter leur chance, mais Buysse réalise l’arrêt (20’23). Amiens défend bien, mais suite à une perte de balle, les Aigles envoie un beau tir au dessus de la cage, sur l’action Bault se fait sanctionner de 2 min (21’51). Mais comme lors du 1er tiers, Amiens se montre très fort en défense et les Nicois ne tirent que deux fois, à chaque fois stoppé par Buysse (22’02, 22’45). Dans la foulée, après un bon pressing Amiénois, Bault se retrouve avec le palet face aux cages mais son tir est bien stoppé par Mustukovs (23’56). Peu de temps après, Nice et Amiens sont pénalisés (24’23) et se retrouve à 4 contre 4. Sur l’engagement, les Niçois gagnent le palet et Hrehorcak ajuste parfaitement son tir face aux cages pour tromper Buysse  (24’25 : 1-2). A 4 contre 4 sur la glace les Aigles sont beaucoup mieux que les Picards et dominent sans conteste. Les locaux tirent une première fois au-dessus (24’55) , puis Buysse est obligé de réaliser deux gros arrêts (25’53, 26’20), pour permettre aux siens de garder leur avance. Mais Mario Richer voit bien que ses hommes souffrent et demande un temps mort. Cependant, peu de temps après, Anderson et Romand sont pénalisés sur la même action (27’42) et Amiens se retrouve donc à 3 contre 5 sur la glace. Amiens résiste bien malgré cette double infériorité, même si Buysse doit s’interposer à 3 reprises (28’15, double arrêt 28’40), mais à moins de 30 secondes de la fin de cette double-infériorité, Rajamaki tire entre les jambes de Halley, et Buysse, masqué, ne peut rien faire (29’17 : 2-2). Toujours en infériorité pour quelques secondes, les Gothiques ne concèdent plus d’occasions à 4. Après cette période très compliquée, les Picards ressortent un peu la tête de l’eau et Mustukovs doit s’employer à 2 reprises (30’21, 30’52). Les locaux écopent ensuite d’une première pénalité (30’54), puis d’une seconde (32’06), et se retrouvent donc eux aussi à 3 contre 5 pour 48 secondes. Mustukovs réalise un premier arrêt (32’26), mais par la suite, les Gothiques font bien tourner les 3 défenseurs Niçois, et après un tir Picard, Halley est au rebond et remet Amiens devant (32’46 : 2-3). Nice doit encore jouer 1min30 à 4 contre 5, mais à 2 reprises Mustukovs s’interpose devant Romand (33’20, 33’50). Après ces supériorités, les Picards sont de nouveau en difficultés et les Aigles reprennent le contrôle du match. Si Mustukovs intervient sur un beau tir de Thillet (36’30), Buysse doit lui aussi réaliser un bel arrêt (38’19). Les Samariens ont souffert dans ce tiers, mais s’en sortent bien grâce à un but de Halley sur une double supériorité

3ème tiers : Les Picards tiennent leur victoire

Le début de tiers est équilibré et si Nice réalise le premier tir de ce dernier acte, c’est bien Anderson qui sollicite Musutkovs après une belle action individuelle (41’40). Peu de temps après, Prissaint écope de 2min. Mais les Picards sont de nouveau solides et ne concèdent que 2 tirs. Peu de temps après la fin de cette infériorité, Nice continue à faire le siège de la cage samarienne. Buysse doit s’interposer une 1ère fois (44’16), puis le poteau sauve les Picards (45’30), avant que le portier amiénois ne doive réaliser 4 arrêts en peu de temps (46’20, 47’25, 47’39, 48’10). Dans ce tiers, les Gothiques sont encore en souffrance mais s’en remettent de nouveau à un très bon Buysse. West tente bien sa chance par la suite (49’15), mais Mustukovs s’interpose. Buysse réalise ensuite un nouvel arrêt avant que Narbonne n’écope de 2min (51’10). Le portier amiénois réalise encore un arrêt (52’21), avant que les Aigles n’envoient un tir à côté (52’50). Encore une fois, les Picards sont restés solides à 4 contre 5. Peu de temps après, en contre, Giroux se retrouve en bonne position face aux cages et envoie un bon tir superbement arrêté par Mustukovs (53’20). Le portier Niçois, réalise encore un arrêt dans la foulée et empêche Amiens de reprendre le large (54’05). C’est ensuite au tour de Buysse de réaliser l’arrêt (54’21), avant que Hrehorcak ne loupe en face à face en envoyant le palet à côté (55’10). Les Niçois sont moins percutants en cette fin de match, et leurs attaques ne sont plus aussi dangereuses. Ce sont mêmes les Picards qui sollicitent Mustukovs par Trabucco (58’20). Buysse réalise un nouvel arrêt (58’50), avant que les Aigles ne sortent leur gardien sans réussite. Victoire finale 2-3 des Gothiques en terre azuréenne. 

Après un très bon premier tiers, les Picards ont un peu plus subi dans la suite de la rencontre. Mais grâce à une belle solidarité, une défense solide et un très bon Buysse, les Gothiques ramènent 3 points de Nice. Une grosse performance pour les Amiénois qui enchaînent donc 2 succès à l’extérieur en seulement 24 heures. 

Nice – Amiens : 2-3 [(0-2)(2-1)(0-0)]

Buts pour Nice : Hrehorcak 24’25; Rajamaki double supériorité 29’17

Buts pour Amiens : Edwards en supériorité assist Thillet, Romand 9’07; Giroux en supériorité assist Trabucco, Halley 14’11; Halley en double-supériorité assist Giroux 32’46.

Quentin Ducrocq

Crédit Photo : Léandre Leber-GazetteSports