Pour son sixième match de la saison l’ESCLAMS recevait JALT le Mans invaincu jusqu’ici à domicile mais sans la moindre victoire à l’extérieur en deux rencontres. C’était donc l’occasion parfaite pour Longueau et sa nouvelle recrue Yunss Akinocho d’obtenir un premier succès.

Début de match brouillon, 1min20 pour le premier panier du match pour Le Mans et 2m10 pour voir le premier panier des locaux. Si en défense Longueau essaye de mettre de l’intensité Le Mans parvient à faire les décalages. Offensivement c’est extrêmement brouillon pour les hommes de Liam Michel qui inscrivent seulement 4 points en 5min30. Un faible total qui s’explique par de nombreuses pertes de balle et un déficit d’efficacité au shoot. L’écart se creuse montant jusqu’à 17 points pour Le Mans. Dans la dernière minute les locaux réagissent, et grâce à trois stops ils réalisent un 6-0 pour rester au contact à la fin du premier quart temps (14-23).

Dans l’élan de leur fin de premier quart temps la “Green Team” démarre le second quart par un 4-0, derrière lequel l’équipe n’arrive malheureusement pas à enchaîner. Le jeu offensif avec une balle qui circulait bien en ce début de quart, redevient brouillon petit à petit. Défensivement les bonnes séquences sont trop rares et pas toujours payées. A la pause les locaux ne sont menés que de 11 points, Le Mans étant moins adroit dans ce quart temps.

Le début du 3ème quart temps est un peu brouillon, les deux équipes marquant seulement deux points chacune en l’espace de 5 minutes. Ensuite, en s’appuyant sur une très bonne défense, de l’agressivité, et un public acquis à sa cause, l’ESCLAMS revient petit à petit. Le Mans sort alors du match voyant notamment leur relation intérieur qui avait si bien marché auparavant coupé. A 40 secondes de la fin du quart temps Longueau égalise, puis rajoute 2 points pour finalement mener 54-52.

Dans le dernier quart-temps les deux équipes se rendent coup pour coup. Les défenses prennent le pas sur les attaques souvent trop brouillonnes. A 6 min de la fin du match l’ESCLAMS crée son premier écart du match avec +5. On se dit alors qu’ils ont fait le plus dur, mais à 3 minutes de la fin, alors que les locaux sont devant de 2 points, ils encaissent un 6-0 qui marquera le début d’une fin de match catastrophe. Les locaux ne mettent plus un seul point, et voient Le Mans se détacher finissant le match à +12.

Une défaite qui laisse des regrets à Liam Michel, “Aujourd’hui on est une nouvelle fois pas loin mais une nouvelle fois on perd le match. En première mi-temps on est réellement en difficulté voir proche de la rupture, malgré tout on est toujours dans le match. On revient avec de meilleurs intentions en seconde mi-temps surtout en défense. Cela a réveillé le public qui nous a poussé, on a alors enchaîné les bonnes séquences défensive et on a pu revenir. Offensivement par contre c’était le néant, on a pas réussi à faire circuler la balle correctement et on a manqué de réussite au shoot. Dans le money time le manque de confiance, d’expérience mais aussi certains choix font qu’on perd le match.” Une défaite qui laisse amer le coach des locaux, satisfait des jeux offensifs la semaine dernière et aujourd’hui par sa défense. “La semaine dernière le jeu offensif était une satisfaction, aujourd’hui c’est la défense. Ils va falloir arriver à ce que les deux soient une satisfaction sur un même match.”

Même son de cloche pour Henri Kahuidi, “Il y a énormément de déception ce soir, on paye clairement notre entame de match. On fait des très gros efforts pour revenir, mais malheureusement on n’arrive pas à conclure en fin de match. Dans le money time on joue un peu trop individuel, on doit pouvoir mieux gérer ces fins de match et pouvoir s’appuyer sur des systèmes sûrs.”

Si on a senti pour la première fois de l’abattement après cette nouvelle défaite, les joueurs restent concentrés sur l’objectif maintien. Il passera sans aucun doute par une première victoire rapide pour inverser la tendance.

ESCLAMS – JALT le Mans : 64-76 (14-23, 17-19, 23-10, 10-24)

ESCLAMS: AKINOCHO 6, ODOUALA 7, KANGABA 0, ASSIM 14, DOS SANTOS 3, DICKO 7, FORTIER 1, MUNINGA 8, RAMSEYER 7, KAHUIDI 11

Entraîneur: Liam Michel

JALT le Mans: BENGUE 0, COURCIER 5, DONZO 24, KUYO 12, HUET 7,IKENG 0, MARINKOVIC 7, VANWEYDEVELDT 2, BAH 19, BONGO NSOLI 0

Entraîneur: Vallejo Philippe

Aurélien Finet

Crédit Photo: Rolland Sauval – Gazettesports




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.