FOOT FEMININ : A l’heure du bilan… et de la reprise !

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports
La (courte) trêve estivale a notamment offert l’opportunité de tirer les enseignements de l’exercice écoulé. De définir aussi les grandes lignes du prochain championnat de football féminin…

Amiens SC

« Une saison riche en émotions »

Annoncé comme « trouble-fête » de ce championnat Régionale 1, l’Amiens SC s’est toutefois découvert d’autres ambitions durant l’exercice. Une « logique des choses » selon l’entraîneur Hicham Andasmas qui, à l’heure du bilan, saisi l’opportunité pour « saluer la détermination, la farouche envie de bien faire d’un groupe qui aura longtemps rêver à l’accession en Division 2 » Jusqu’à ce que Le Havre ne stoppe cette belle aventure (humaine) au stade des… premiers barrages. « La dure réalité du sport » rétorquera le responsable technique amiénois, recherchant à dissimuler une légère amertume. Que la conquête du trophée Haut de France face à l’AS Beauvais-Oise (3-0) puis départemental aux dépens de l’Amiens Portugais (4-0) veillera à atténuer. Sensiblement.

« Il est difficile de faire la fine bouche au lendemain d’un exercice qui a su nous tenir en haleine jusqu’au bout » confie d’ailleurs Hicham Andasmas. Dévoilant une prétention à (vouloir) remettre le couvert. « Il va être délicat de se cacher » affirme-t-il avec un sourire. Le recrutement de l’intersaison avait cependant déjà mis la puce à l’oreille. « Le renfort d’un ultime rempart retient toujours notre attention. Nous ne sommes jamais trop prudent » indique-t-il encore. En espérant qu’une demoiselle veille à lui… tendre la main prochainement.

Arrivées : Ophélie Plessier (21 ans, latéral, Cormontreuil, R1), Maëla Kerbouet (18 ans, défense centrale, Pôle espoir Liévin, Arras D2), Matthilde Lepiller (22 ans, attaquante, Le Havre R1), Camille Dolignon (21 ans, milieu offensif, Lille D1), Jennifer Meunier (24 ans, attaquante, Arras D2)

Amiens Porto Portugais

« Conforme à notre attente »

Assuré de son avenir dès la sortie de l’hiver, l’Amiens Porto Portugais s’est donc acquitté, sans émotion, de son objectif. « Il convenait d’être lucide. Nous ne pouvions rivaliser avec les ténors de ce championnat. Sur la durée car le temps d’une confrontation, je reste persuadé que les filles ont su leur donner du fil à retordre » Sans euphorie excessive, Hacène Kichou ponctue donc sa « septième saison sur le banc » avec le sentiment du devoir accompli. « L’équipe progresse, s’étoffe. C’est un travail long et fastidieux mais la récompense ne sera que meilleure » indique l’entraîneur en saluant la stabilité de l’encadrement local. Et avant qu’il ne prône la « persévérance » au sein d’un effectif où sept demoiselles se sont laissées séduire par le nouveau challenge.

« Notre parcours en Coupe de la Ligue s’est terminé prématurément. J’espère ne pas vivre semblable mésaventure. Et puis, si j’arrivais enfin à remporter le challenge départemental, une distinction qui me glisse constamment entre les doigts, les filles me feraient un super cadeau (rire) »

Et côté championnat ? « Continuons à apprendre ! N’est ce pas en forgeant que l’on devient forgeron ? »

Arrivées : Tiffany Baudry (18 ans, attaquante, Albert USOAA), Clarysse Defosse (21 ans, latéral, Abbeville-Menchecourt), Marion Jordan (20 ans, défenseur, Peronne), Noémie Belgueul (23 ans, attaquante, Abbeville-Menchecourt), Maurane Jarosinski (22 ans, milieu défensif, Péronne), Sylvia Anache (Péronne), Angélique Pruvot (22 ans, milieu, Querrieu)

Rencontres de préparation

12 août : contre Lillers – 19 août : contre Dainville – 22 août : contre Le Touquet – 26 et 29 août : Arras « B »

ESC Longueau

« Un grand soulagement »

« A jouer avec le feu, il arrive parfois que l’on se brûle » En privilégiant celui… ardent d’une formation qui n’aura finalement jamais baissé les bras, l’ESC Longueau est parvenu à faire face à sa peur du vide. Réussissant même à balayer d’un revers le spectre d’une relégation qui ne paraissait faire aucun doute. Un point de règlement « nullement respecté par Leers » et extirpé de sa manche aura cependant été nécessaire à Sébastien Héreau pour sortir sa formation d’un mauvais pas.

« Certes, sur le plan comptable la sanction se révélait inéluctable mais dans le comportement les filles ne méritaient de se faire taper sur les doigt de la sorte » commente, soulagé, le responsable technique. Qui un court instant dans l’expectative quant à son avenir a décidé de jouer les prolongations.

« Le groupe est perfectible. Son manque de maturité lui a trop souvent été préjudiciable lors de l’exercice achevé » admet encore l’intéressé. Rassuré quant à la progression constante d’un effectif qui entend bien s’afficher en outsider dès la rentrée.

Arrivées : Laurie Spicher (21 ans, défenseur central, Abbeville-Menchecourt), Solène Davril (19 ans, milieu, joueuse libre)

Fabrice Biniek