C’est un Christophe Pelissier heureux de la performance de son équipe qui s’est présenté en conférence de presse, samedi soir. Face à Monaco, champion de France en titre et déjà tenu en échec au match aller, l’Amiens SC a grappillé un précieux point lui permettant de compter neuf points d’avance sur la zone rouge à trois journées du terme (0-0).

Un nul logique

« On savait qu’on allait souffrir ici mais on était préparé. Par rapport à notre dernière prestation à l’extérieur à Lyon, j’avais demandé à mes joueurs d’être un peu plus entreprenants et on l’a été », se félicite l’entraîneur amiénois. Orphelins d’occasions nettes de but en première période, les Picards touchaient même le poteau, par l’intermédiaire de Gaël Kakuta, peu après l’heure de jeu : « On a fait un gros match et on aurait même pu faire un exploit plus grand. On a une énorme occasion avec cette reprise détournée sur le poteau mais eux aussi en ont une, concède Pelissier. C’est la seule d’ailleurs, car notre gardien n’a pratiquement pas eu d’arrêt à faire. »

Et pour cause, Monaco a beau avoir été plus entreprenant, le club de la principauté ne cadrait son premier tir qu’à la quatre-vingt-septième minute de jeu sur une tête d’Almany Touré repoussée sur sa ligne par Thomas Monconduit : « A la mi-temps, j’ai dit à mes joueurs de rester très compacts mais aussi d’y croire. On est allé les chercher haut, on a joué et je n’ai pas senti mes joueurs timorés, poursuit le technicien de l’ASC. On a gêné Monaco. On vient de faire un super exploit si Monaco n’a pas marqué (ndlr : une première en cinquante-quatre matches). Quand Monaco ne marque pas, c’est que collectivement et défensivement, on a fait un gros match. »

Glanant ainsi un point qui rapproche un peu plus le promu d’un maintien assuré mathématiquement parlant. « On n’est pas dans cette logique mais dans la logique de performance à chaque match, rappelle Pelissier. Le carton rouge (ndlr : à l’encontre de Prince Gouano) est donc un gros coup dur pour nous. C’est notre capitaine et on reçoit Paris, vendredi. Ce sera une fête et ce sera difficile pour lui de ne pas jouer ce match-là. » Un nouveau match de gala que l’Amiens SC abordera sans pression mais avec l’envie de bousculer le futur champion de France et donc successeur d’une équipe monégasque qui a peut-être perdu gros ce week-end face à d’irréductibles braqueurs.

Romain PECHON (avec AFP)

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

A lire aussi >>

FOOTBALL : Le point du maintien pour l’Amiens SC !




  • Laisser un commentaire