Qu’est-ce que la Cour des comptes ?

Il est rare, pour ne pas dire exceptionnel, que la Cour des comptes se mêle de Sport. On le sait, cet organisme a pour but de vérifier si telle ou telle administration ne fait pas de dépenses exagérées. Bref, la Cour des comptes est une juridiction chargée de contrôler la régularité des comptes publics.

Elle veille scrupuleusement à la bonne marche dans la trésorerie des administrations nationales car la FFF dépend directement du ministère des Sports et donc de l’État. Cette fois, la Fédération Française de Football est visée. Et à notre connaissance, c’est bien la première fois que la fédération sportive la plus importante en France se fait tirer les oreilles.

Pourquoi la Fédération Française de Football ?

Il semble qu’au niveau financier, pour que la FFF puisse équilibrer ses comptes, il faudrait que l’Équipe de France aille au moins en demi-finale en Russie, lors de la prochaine phase finale de la Coupe du Monde. D’un côté, la Fédération, mais aussi les Ligues et même les comités départementaux, dépensent beaucoup d’argent, mais de l’autre, ils n’aident pas suffisamment le football amateur, ce qui est en principe leur  vocation.

Que reproche la Cour des comptes à la Fédération qui, on s’en souvient, a tenu sa dernière assemblée générale en juin dernier à Amiens ? Le président Noël Le Graët a beau protester, l’exemple choisi par la Cour des comptes est édifiant. En effet, lors de la dernière Coupe du Monde au Brésil, la FFF a affrété un avion spécial afin de permettre aux présidents des Ligues et Districts d’assister au quart de finale de l’Équipe de France. Soit 130 personnes et une dépense de 7700 euros par invité.

Irrespectueux envers le football amateur

C’est quand même beaucoup alors que les clubs amateurs végètent financièrement. La FFF répond en signalant que ces présidents de Ligue ou de District sont des bénévoles. On veut bien mais le mot bénévole n’a plus dès lors, le même sens. Pour nous, le bénévole c’est le dirigeant de club qui rame au quotidien et non le président de ligue qui a ses entrées et ses avantages dans tous les stades.

De plus la FFF possède 37 commissions, ce qui est énorme notamment concernant les frais de déplacement. Évidemment, elle se défend en rappelant « qu’elle est exemplaire sur l’aide au sport amateur ». Mais en ces temps difficiles, où l’argent public est rare, cette diatribe ne fait pas honneur aux dirigeants du football français.

Lionel HERBET

À lire aussi >>

HUMEUR : Le sport de haut niveau est vraiment bien malade




  • Laisser un commentaire