FOOTBALL : L’Amiens SC doit retrouver son « état d’esprit »

Ⓒ 32 DANI ALVES (psg) – 07 Harrison MANZALA (ami)
Publicité des articles du site GazetteSports

Largement défaits à Sochaux il y a quarante-huit heures, les joueurs de l’Amiens SC n’ont pas le temps de tergiverser. Dès demain soir se présente l’ogre parisien pour un quart-de-finale de coupe de la Ligue qui s’annonce forcément compliqué pour les Amiénois.

Oublier Sochaux

Oublier la claque reçue à Bonal, autant dans le score que dans l’attitude, et montrer un visage conquérant. Tel est l’objectif de Christophe Pélissier à la veille de recevoir Paris pour un match de gala à la Licorne. « L’élimination c’est une chose, mais il y a aussi la façon de se faire éliminer. Et c’est la deuxième que j’ai en travers de la gorge, peste le technicien. Maintenant il faut passer à autre chose, et j’ai la chance de jouer un match de suite après ».

Pour autant, pas question de blâmer ceux qui était présents sur la pelouse sochalienne. « C’est une claque de tout le groupe, pas seulement de ceux qui ont subi cet affront sur le terrain, confie Pélissier. Tout le groupe doit avoir la rage de se relever par rapport à ça. A un moment, on a lâché dans les têtes, ce n’est pas autre chose. On sentait que, sur ce match, on était inférieurs, et le fait de lâcher ne m’a pas plus dans l’état d’esprit ».

Retrouver l’état d’esprit qui a poussé l’Amiens SC jusqu’à la Ligue 1 cette saison, c’est ce que l’entraîneur Picard attend également de cette rencontre. « Il faut avoir notre état d’esprit, notre mentalité, martèle-t-il. On a su le faire contre des grosses écuries ici, que ce soit Monaco ou Lyon. Il faut essayer au maximum de les dérégler et de prendre du plaisir contre ce genre de joueurs ».

Différent de la première journée

Pas question non plus de se présenter en victime expiatoire face à l’ogre parisien. « Il y a un match à jouer, il faut faire le maximum pour donner une bonne réplique, confie le coach Amiénois.. Nous ne sommes pas dans la réflexion de nous économiser. Si, contre Paris, on est dans cette réflexion, croyez-moi, ça peut faire très cher. Ce qui m’importe, c’est que l’on donne le maximum, et je suis persuadé que les joueurs vont le faire ».

Toutefois, Pélissier sait qu’il ne pourra pas vraiment s’appuyer sur la prestation réalisée au mois d’août au Parc des Princes. « Ce ne sont plus du tout les mêmes équipes ! Chez eux, il y avait quelques « petits » joueurs absents, comme Neymar et Mbappé. Nous aussi on débutait le championnat, avec des incertitudes par rapport à notre qualité de jeu. Chez nous aussi il y avait des absents comme Gaël, Moussa ou Serge ».

Le technicien Samarien s’attend également à souffrir face aux stars du PSG. « Sur ce genre de match, on peut raconter ce que l’on veut, c’est pratiquement eux qui décident du tarif, avoue-t-il. Il faut être réaliste, Paris détient beaucoup de choses. On sait très bien qu’ils peuvent avoir un jour sans, et on l’espère. Mais on vendra quand même chèrement notre peau ». Comme au mois d’août où Amiens n’avait craqué qu’en fin de première période.

Adrien ROCHER

Crédits Photo : PanoramiC

Amiens SC – Paris SG

Quart-de-finale de coupe de la Ligue,

Mercredi 10 janvier, 21h05

Stade de la Licorne, Amiens

Arbitre : M.Rainville.

A lire aussi >>

FOOTBALL : L’Amiens SC balayé d’un revers de main

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.