FOOTBALL : L’Amiens SC au pied de la montagne

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Avec neuf matches en l’espace de cinq semaines, l’Amiens SC entre dans un moment charnière de sa toute première saison en Ligue 1. D’autant qu’avec Monaco en amuse-bouche et Lyon en plat de résistance, la tâche s’annonce ardue pour les hommes de Christophe Pelissier.

Un match à « six points »

Dix-septième, avec un match en retard à rejouer contre Lille, lundi prochain, Amiens est pour le moment dans les clous du maintien. Effectivement, après une entame de championnat compliquée et marquée par trois défaites, les Amiénois ont su relever la tête en signant trois victoires, dont une capitale à Strasbourg (0-1, 9 septembre). Et pour cause, sans cette victoire l’ASC serait actuellement au cœur de la zone rouge. Sortis de cette zone peu envieuse depuis leur victoire en Alsace, les hommes de Christophe Pelissier pourraient à nouveau y plonger en cas de défaite contre Lille.

Arrêtée en raison de la rupture d’un garde-corps, entraînant des blessures chez une trentaine de supporters lillois, cette rencontre sera rejouée, lundi prochain. Une décision légitime aux yeux de Christophe Pelissier : « Je ne voyais pas comment le club aurait pu être tenu pour responsable. Le match ne pouvait qu’être donné à rejouer. C’est un soulagement même si cela ne veut pas dire que ce sera un cadeau. On attend maintenant tous une deuxième bonne nouvelle, que le match contre Monaco se joue bien à la Licorne. »

Un effectif totalement mobilisé

Car avant de défier Lille, l’Amiens SC aura affaire à Monaco, le champion de France en titre. Et bien que les Picards aient vaincu Nice (3-0, 4e journée) et Bordeaux (1-0, 10ème journée), la différence semble, sur le papier, abyssale entre le demi-finaliste de la Ligue des Champions et le plus petit budget du championnat. Et si Monaco a été pénalisé par la trêve internationale, Amiens a également été délesté de plusieurs internationaux, comme Oualid El Hajjam, Bongani Zungu ou encore Moussa Konaté. « Les matches vont s’enchaîner et seront très durs comme ceux de Monaco et Lyon », reconnaît Pelissier.

Pour passer sans encombre cette période charnière et chargée, l’entraîneur de l’ASC compte sur la profondeur de son effectif : « On sait que la saison va aussi se jouer sur la profondeur de banc. Nous avons démontré que nous étions difficiles à jouer quand nous étions au complet. Mais que va-t-il se passer quand il va manquer des joueurs ? » En attendant de connaître l’état de santé des joueurs revenus de sélection, Pelissier sait d’ores et déjà qu’il devra se passer des services d’Adenon, Ielsch, Ngosso et Traoré, vendredi.

Et même si les supporters d’Amiens accueillir avec le plus grand des bonheurs un succès contre Monaco, Amiens doit avant tout prendre des points contre les concurrents directs au maintien. Ainsi les matches contre Lille (20 novembre), Metz (25 novembre) et Troyes (16 décembre) sont clairement les tournants qu’il ne faudra pas manquer, au risque sinon de passer les fêtes dans une inconfortable position de relégable.

Romain PECHON

Crédits photo : Leandre Leber – GazetteSports.fr

A lire aussi >>

FOOTBALL : Une défense performante mais trop sanctionnée

 

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.