FOOTBALL – Christophe Pelissier : « On a perdu nos deux meilleurs joueurs »

0
228

FOOTBALL – Christophe Pelissier : « On a perdu nos deux meilleurs joueurs »

Alors que l’Amiens SC a recruté pas moins de quinze nouveaux joueurs pour seulement huit départs, Christophe Pelissier est conscient qu’il a tout de même été délesté de ses deux meilleurs éléments : Aboubakar et Tanguy Ndombélé. Invité de l’émission « Le Vestiaire » sur SFR Sport, le technicien en a profité pour dire tout le bien qu’il pensait de Tanguy Ndombélé, prêté à l’Olympique Lyonnais le dernier jour du mercato.

 « On ne peut pas être satisfait lorsque l’on perd notre meilleur joueur. On parle beaucoup de quantité mais je préfère axer sur la qualité, tempère Christophe Pelissier à propos de l’idée selon laquelle l’Amiens SC se serait grandement renforcé durant l’été. Sur le plan des départs, on a perdu nos deux meilleurs joueurs : Aboubakar Kamara – qui part une semaine avant la reprise – et Tanguy Ndombélé, qui est un très grand espoir du football français qui part à Lyon dans les dernières heures du mercato. Quand on est coach, on aimerait continuer l’aventure avec des joueurs comme ça. » Et pour cause, l’Amiens SC doit désormais faire sans son meilleur buteur (10 buts) et son meilleur passeur (7 passes décisives). Si ces départs ont été compensés avec les arrivées de Moussa Konaté (FC Sion), de Lacina Traoré (AS Monaco) et de Bongani Zungu (Victoria Guimares), Christophe Pelissier est conscient qu’il ne sera pas chose aisée de les remplacer.

« Je n’ai jamais eu un joueur de ce niveau »

Devenu indiscutable dans l’entrejeu amiénois, Tanguy Ndombélé avait notamment réussi un excellent début de saison. Au-dessus du lot à Saint-Etienne, il a très vite confirmé qu’il avait le niveau pour évoluer au sein d’un club de plus gros calibre. Et si de nombreux clubs étrangers lui ont fait la cour, le natif de Longjumeau a préféré poursuivre sa carrière dans le Rhône.  « Il y a un an de cela, Tanguy Ndombélé était encore amateur et il était même souvent remplaçant en CFA2, rappelle Pelissier. J’allais souvent le voir et j’avais détecté un truc sur ses prises de balle. En six mois de Ligue 2, il a franchi de nombreux caps. C’est une très grosse perte pour nous. Il n’y avait pas d’obligation financière de le vendre mais il y avait le souhait du joueur qui était de partir à Lyon. Le club d’Amiens s’y retrouve aussi financièrement, le souci n’est pas là. »

La problématique est plutôt d’ordre sportif. Avec la blessure de Guessouma Fofana, indisponible jusqu’au mois de décembre, l’Amiens SC va devoir rapidement lancer dans le grand bain Bongani Zungu. Reste à savoir si l’international sud-africain aura la même audace et surtout le même impact que le néo-international espoir français. « Tanguy a des qualités mentales exceptionnelles. A 20 ans, il joue au Parc des Princes devant 50 000 spectateurs comme s’il jouait un match normal, admire son ex-entraîneur. Il a des qualités techniques sous pression assez importantes et une capacité à casser les lignes balle au pied assez phénoménale. Je n’ai jamais eu un joueur de ce niveau-là. Selon moi, il peut encore aller au-dessus. On verra les choix du coach de Lyon mais je pense qu’il peut être titulaire là-bas. Il a encore des choses à améliorer, notamment son côté nonchalant et bougon. Il faut savoir le prendre. Il ne voulait pas partir à l’étranger parce qu’il souhaitait réussir en Ligue 1 avant de partir. J’ai trouvé son raisonnement très cohérent. »

Romain PECHON

FOOTBALL : Christophe Pelissier, sa vision et ses ambitions




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.