FOOTBALL : Raphaël Adicéam est mieux qu’une doublure

0
302

FOOTBALL : Raphaël Adicéam est mieux qu’une doublure

De tous les professionnels de l’Amiens SC, Raphaël Adicéam est celui qui a, jusqu’à présent, disputé le moins de rencontres officielles. Deux en Coupe de France et de la Ligue contre Chambly et Clermont et trois avec la réserve en CFA2.

C’est peu mais pour autant, Raphaël Adicéam ne se plaint pas. Il connait la philosophie d’Olivier Lagarde, l’entraineur des gardiens pour qui les choses sont à la fois simples et évidentes : le numéro un est Régis Gurtner et le numéro deux Raphaël Adicéam.

Pour Olivier Lagarde, la concurrence n’existe pas. Raphaël Adicéam a été prévenu en début de saison.

Toute la semaine avec le troisième gardien Gauthier Banaziak, il s’entraine mais le week-end, il est au chômage technique ou presque puisqu’il est sur la feuille de match, inscrit en tant que deuxième gardien.

« D’abord, la réussite de Régis cette saison rejaillit sur nous trois, remarque Raphaël. Il y a une super ambiance et dans notre groupe de gardiens, règne un super état d’esprit. Nous avançons tous ensemble. Nous poussons peut-être Régis mais je pense qu’avant tout, c’est lui qui nous pousse et nous permet de progresser. Grâce à lui, nous  avons envie d’aller plus loin.

« C’est frustrant d’être sur le banc. A la Licorne, je suis quasiment toujours au même endroit. J’ai mes habitudes même si je ne suis pas superstitieux. Mais je dois être prêt à entrer en jeu si le besoin s’en fait sentir. Un gardien a peu de temps pour s’échauffer.

« Je n’ai  pas joué souvent cette saison mais j’y étais préparé. Quand on a besoin de moi, je dois être disponible. Nous voulons tous jouer mais ce n’est pas possible.

« Je pense que j’ai quand même progressé surtout lors des entrainements. Je me donne encore plus. C’est vrai que c’est frustrant d’autant que j’ai envie de montrer en match les progrès réalisés à l’entrainement. Mais pour moi, ce n’est pas possible. C’est la règle et je m’y attendais.

« Je suis avant tout au service du collectif en sachant que cette situation ne sera pas éternelle. »

Lionel Herbet




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.