Jonathan Tinhan : « Amiens jouera la montée jusqu’au bout »

Ⓒ Gazette Sports

Jonathan Tinhan : « Amiens jouera la montée jusqu’au bout »

Désormais joueur de Troyes, Jonathan Tinhan retrouve, ce week-end, ses anciens coéquipiers de l’Amiens SC, deux mois après son départ pour le club entraîné par Jean-Louis Garcia. A moins de deux jours des retrouvailles, l’ancien attaquant amiénois revient sur son acclimatation dans l’Aube et en profite également pour donner son avis sur le parcours de son ancien club.  

Cela se passe comment pour vous à Troyes ?

Très bien. J’apprécie la ville, tout se passe bien au sein du club, les joueurs sont vraiment sympathiques. L’ambiance est excellente. J’ai pris le temps de m’installer et de m’acclimater aussi bien à l’environnement qu’au sein de l’effectif. En ce qui concerne le terrain, nous manquons de régularité sur le plan collectif. Sinon, j’ai la confirmation que j’ai fait le bon choix et que j’ai atterri au bon endroit.

C’est un environnement assez similaire à celui que vous avez pu connaître à l’Amiens SC…

C’est effectivement cela. Il y a beaucoup de proximité entre l’administratif, le staff technique et les joueurs. C’est déjà un mode de fonctionnement que j’avais connu à Amiens. Il y a une très bonne mentalité et tout ce qu’il faut pour réussir.

Comment expliquez-vous vos difficultés pour trouver une dynamique pérenne afin de grimper sur le podium ?

Nous sommes capables du meilleur comme du pire. Notre principale difficulté réside en notre incapacité à imposer notre jeu, alors que nous avons les qualités pour y parvenir. Pour autant, nous ne pouvons pas dire que nous sommes performants dans ce domaine sur nos derniers matches. Notre chance est que tout le monde est irrégulier et que personne n’avance réellement dans ce championnat. Celui qui parviendra à faire une série obtiendra la montée en Ligue 1. Avant cela, il faut avant tout retrouver notre fond de jeu.

« Des matches qui font vibrer et qui forgent un groupe. »
Tinhan est resté proche du public amiénois CREDITS PHOTO – LAURENT MAZURE – MALIGUE2.FR

Sur le plan personnel, votre temps de jeu demeure limité. Comment appréhendez-vous cette situation ?

Je suis un compétiteur, je m’entraîne donc pour jouer tous les matches, mais je ne vais pas me plaindre de ma situation. Mon temps de jeu était déjà limité avant que je ne quitte l’Amiens SC. Pour le moment, je me satisfais de ce que l’on me donne, on verra ce que cela donnera l’an prochain. En arrivant en cours de saison, je suis avant tout là pour apporter une solution complémentaire à l’entraîneur. Il n’y a pas de surprise, je savais à quoi m’attendre avant de signer avec Troyes.

Vous avez suivi le parcours de l’Amiens SC depuis votre départ…

J’étais venu contre Strasbourg et face à Lens. J’ai fait un match dans le kop amiénois, c’était ma manière de leur dire au revoir et de les remercier pour tout leur soutien. Ils ont été derrière moi pendant l’ensemble de mon passage au club, même lorsque j’étais un peu moins bien. Ce sont des matches qui font vibrer et qui forgent un groupe. Cela démontre qu’ils ont une qualité extraordinaire. Je leur souhaite de garder cet état d’esprit et de démontrer ces qualités jusqu’au bout de la saison. Quand je vois leurs matches, c’est une équipe difficile à battre. Je sais que ce sera difficile ce week-end et je suis persuadé qu’ils joueront la montée jusqu’au bout.

Malgré cet attachement, il y a un match à gagner ce samedi…

Les sourires seront avant et après le match. Pendant le match, la compétition prendra le dessus et que le meilleur gagne. On partagera ensuite nos différents souvenirs et impressions en après-match. En attendant, il y a un match à gagner et nous allons tout faire pour y parvenir. L’entraîneur a bien préparé le match, il est très consciencieux, je sais qu’on l’abordera de la meilleure des manières.

Les joueurs de l’Amiens SC continuent de dire que cette équipe de Troyes est celle qui leur a fait la plus belle impression depuis le début de saison…

Quand je suis arrivé à Troyes, c’est la première chose que j’ai dite à mes nouveaux coéquipiers. En tant que joueur d’Amiens sur la phase aller, Troyes est l’équipe qui m’avait le plus impressionnée. Maintenant que je vois la qualité des joueurs au quotidien, la richesse et l’intensité des entraînements, cet avis est encore renforcé. Désormais, nous avons du mal à reproduire le match réalisé à Amiens et les bonnes choses que l’on peut voir la semaine à l’entraînement.

« Je signe pour une victoire 1-0 dans le temps additionnel »

Comment voyez-vous cet affrontement entre les deux équipes ?

Ce sont des équipes qui jouent bien au ballon, je pense que l’on aura un beau match. Aucune des deux ne jouera contre-nature, ce sera donc l’équipe qui arrivera à mieux conserver le ballon qui maximisera ses chances de gagner la rencontre.

Quel regard portez-vous sur les joueurs vous ayant succédé à la pointe de l’attaque amiénoise ?

Je ne regarde pas précisément le secteur offensif. Je me focalise avant tout sur leurs résultats et je suis content de voir qu’ils continuent d’être performants dans la globalité et notamment dans ce secteur de jeu. L’entraîneur dispose de plusieurs solutions de qualité.

Que souhaitez-vous à l’Amiens SC pour cette fin de saison ?

Qu’ils nous accompagnent en Ligue 1, le tout sans passer par le barrage. Ce sera certainement compliqué parce que Brest a déjà pris un peu le large. Le championnat est tellement ouvert que tout le monde a encore une chance à jouer, c’est vraiment l’occasion d’espérer quelque chose aussi bien pour nous que pour l’Amiens SC. Les autres saisons, nous ne serions peut-être plus dans la course à la montée. C’est toujours le cas, il faut donc savoir en profiter. Je pensais qu’il y aurait eu plus de différences entre les cinq premiers et le reste du championnat.

Un pronostic ?  

Une victoire 1-0 pour Troyes avec un but dans les arrêts de jeu. 

Un but inscrit par Jonathan Tinhan ? 

Moi ou tout autre joueur de l’équipe, cela m’importe peu. Je ne pense pas à mes statistiques personnelles, le plus important demeure le collectif. Après, ce serait vraiment symbolique et particulier de marquer contre l’Amiens SC, cela me ferait forcément quelque chose mais je n’hésiterais pas à marquer si j’en ai l’occasion. Quoi qu’il en soit, il y aura de l’amour entre nous avant et après le match. 

Propos recueillis par Romain PECHON

Publié par La Rédaction

Gazette Sports est votre webzine sur l'actualité des associations sportives d'Amiens Metropole et ses alentours.