FOOTBALL : L’Amiens SC met son calendrier à jour

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

FOOTBALL : L’Amiens SC met son calendrier à jour

Ce mardi, à 18h30, pour le compte du championnat Domino’s Ligue 2, les Amiénois jouent leur match en retard face au  Gazelec Ajaccio- Pour l’entraineur amiénois Christophe Pelissier, il s’agit d’un « match bonus ».

En l’espace d’une dizaine de jours, les Amiénois auront donc joué quatre rencontres de championnat.

Un vrai marathon qu’il convient de bien maitriser et gérer en ce sens que l’entraineur Christophe Pelissier tient d’une part, à ne pas casser le rythme effréné que mène en ce moment son équipe et d’autre part, à gérer les hommes.

C’est la raison pour laquelle, pour ce match en retard à Ajaccio, quelques petits changements vont  se produire. Des hommes frais vont faire leur apparition, tel le défenseur Jean Calvé dont nous avons du reste  déjà évoqué la titularisation dans notre article précédent.

Dès leur retour à Amiens, après le match de ce mardi contre le Gazelec (coup d’envoi à 18h30), il faudra penser à préparer la venue de Troyes vendredi.

Exceptionnellement, Christophe Pelissier a tenu sa conférence de presse, dimanche midi.

« Oui, il nous faut enchainer les matches. Nous avions dit qu’à Orléans, nous afficherions beaucoup d’enthousiasme  et de gourmandise. Il faudra évidemment les mêmes attitudes au Gazelec même si l’adversaire va monter de calibre. Le Gazelec a un début de saison en demi teinte  et il lui manque quelques points. Nous allons affronter une équipe qui figure parmi les cinq susceptibles d’accéder à la L1. Battu chez lui devant Nimes, le Gazelec voudra se racheter contre  nous. 

« Pour nous, c’est un match bonus et nous pouvons gagner des points  sur tout le monde même si Brest a battu hier Reims.

« Nous allons affronter un adversaire redoutable.

« Dans le calendrier, ce match à Ajaccio est mal placé. Car très rapidement, nous allons arriver sur le match de vendredi contre Troyes. Nous aurons donc quatre matches en douze jours et quand je vois la difficulté d’enchainer trois matches. Il va se produire une usure physique mais aussi mentale et il faudra tenir compte de tous ces paramètres.

« Obligatoirement et sans trahir un quelconque secret,  il y aura des changements par rapport au match d’Orléans.  Il faut protéger l’avenir et puis des joueurs frappent à la porte comme Jean Calvé et Tanguy MDombelé qui vont rentrer dans le groupe. »

Enfin, on demande à l’entraineur amiénois si son équipe le surprend encore en ce moment, il répond : « De match en match, de week end en week end, nous affichons cette force collective qui nous fait penser que même, si en football, tout peut arriver très vite, que nous avons une certaine maturité, une certaine insouciance qui nous permettent de gérer les temps faibles dans un match.

Rappelez vous ce premier quart d’heure difficile à Orléans. Nous avions été mis sous pression. Nous avons pu nous en sortir et d’entrée enfoncer le clou. Mon équipe ne  me surprend pas car elle affiche les valeurs que nous avons mises  en place. Mais il y a  toujours des axes d’amélioration. On l’a vu à Orléans dans le premier quart d’heure qui n’a pas été bon et nous avons rendu des ballons ainsi que les dernières minutes, quand nous menons 2-0 et que nous remettons dans la partie Orléans qui revient à 2-1. Ce sont des points sur lesquels nous devons nous améliorer »

Ce mardi à 18h30

Gazelec Ajaccio- Amiens SC

Lionel Herbet

Publié par Lionel Herbet

Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.