FOOTBALL FEMININ : Maela Kerbouet sur deux tableaux

maela kerbouet football amiens sc
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Maela Kerbouet sur deux tableaux

Jeune et brillante joueuse de l’équipe féminine de l’Amiens SC, Maela Kerbouet ne se prend pas la tête. Avec décontraction et le sourire, elle mène sa carrière sur deux fronts : à l’ASC le week-end et toute la semaine au Pôle de Liévin.

«Avec un nom pareil, tu dois être Bretonne»

La question fuse auprès de Maela Kerbouet, après le match contre Gauchy sur le terrain de Montières. Maela évolue depuis cette saison en défense centrale de la formation de l’Amiens SC,entrainée par Antoine Mankowski.

Maela nous dévisage, interloquée et répond de go : «Non, je ne suis pas Bretonne.  Je suis née à Amiens et j’habite à Condé Folie».

Cela parait tout simple. En poursuivant l’entretien, on constate que les parents sont quand même d’origine bretonne et qu’ils sont venus se fixer en Picardie. Même si elle a débuté très tôt au football, sa première discipline sportive a été la …danse. Mais visiblement, le football lui est mieux approprié. Elle a débuté très tôt à frapper dans un ballon. « J’ai commencé  à m’entrainer à 4 ans et j’ai disputé mes premiers matches à cinq ans, au club de Condé Folie. J’ai été bien accepté par les garçons. Je suis ensuite partie deux ans à Abbeville puis depuis cette saison, j’ai rejoint  l’Amiens SC.

«Ma sœur jouait déjà à l’ASC et ensuite, Antoine Mankowski m’a contactée.»

Maela Kerbouet dispute ce championnat de Picardie qui, à vrai dire, ne l’a fait pas hausser son vrai niveau de jeu tant certaines équipes sont faibles. Ce dimanche contre Gauchy, elle s’est promenée, a joué au pas et a marqué un but. Mais on devine chez elle un réel sens du football. Elle est armée pour évoluer plus haut. Les matches sont une sorte de divertissement car le travail sérieux a lieu en semaine au Pôle Espoir de Liévin qu’elle fréquente en alternant études et football.

«Nous sommes deux avec Emma Gosse et l’an dernier, il y avait aussi Pauline Moitrier.»

Maela est encore jeune et n’imagine pas plus tard rester dans le monde du sport. Elle vit le moment présent avec ses copines de Liévin et d’Amiens et quand elle revient chez elle, s’installe tranquillement devant sa télé. Maela est une fille moderne qui adore rigoler et qui est facilement reconnaissable avec son head-band  qu’elle porte autour du crâne.

Lionel HERBET