RUGBY : Amiens invaincu à domicile !

08112015-rca rugby 2015 0339 - leandre leber
Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Amiens A 38 – 18 Béthune A

Amiens invaincu à domicile !

15/15 ! C’est une première place confortée suite à la défaite de Soissons contre l’Iris.

Amiens sera donc invaincu à domicile cette saison. Ce n’est évidemment pas l’objectif principal que l’on s’est fixé, mais cela compte tant pour le palmarès que pour l’état d’esprit, chacun parvenant à se galvaniser davantage à la maison.

L’entame, contre le vent pourtant, est totalement à l’avantage d’Amiens qui ne sort pas du camp adverse et marque rapidement 10 points. C’est sûrement ce début à sens unique qui nous fait déjouer par la suite et redonne confiance à nos adversaires très efficace dans le jeu au pied de déplacement. Nous sommes trop indisciplinés et nous encaissons 13 points d’affilée pour tourner avec 3 points de retard à la mi-temps.

La deuxième mi-temps, avec le vent dans le dos est bien gérée par alternance. Si quelques choix de relance à la main sont inefficaces, le jeu au pied, quand il est utilisé, nous fait gagner beaucoup de terrain.

Le jeu dans l’axe est efficace comme d’habitude mais notre grande satisfaction repose sur les lancements de jeu : un lancement réussi devant et deux derrières qui nous amènent enfin derrière la ligne.

Les points principaux à améliorer sur ce match sont : les choix pied/main, la discipline autour des « rucks », la défense (encore 2 essais encaissés) et la conservation de balle au contact plutôt que des passes sous pression et sans confort.

Les points principaux à conserver sur ce match sont : les lancements de jeu, les ballons portés, les touches (même si les touches longues avec le vent dans nos 22 mètres ne sont pas toujours opportunes) et les tirs au but.

A nous maintenant d’être les premiers parmi les équipes d’Amiens qui se sont succédées à aller en finale sans défaite. Il faut se mobiliser et venir tous aux entrainements afin de préparer la finale pour les deux équipes.

Le Talent d’Or : Thomas Dassonville, auteur de percées dont il a le secret, aurait pu le recevoir tout comme Bertrand Legranger, auteur encore d’un sans-faute au pied mais c’est Charles-Henri Coutelier qui le remporte pour sa partie pleine, tant en touche qu’en défense et qu’en attaque, il a souvent mis toute l’équipe au-delà de la ligne d’avantage.

Michael LOPATA