CYCLISME : On dope les vélos !

http://www.footpouf.com/-cyclisme dopage
Ⓒ Illustration – Cyclisme – 28.06.1999 – argeur attitude illustration dopage piqure velo roue Im130292
Publicité des articles du site GazetteSports

Et maintenant, on dope les vélos !

C’est une affaire incroyable qui secoue le monde du cyclisme. Ce qu’on appelle le dopage technologique a fait son entrée et remplace (provisoirement) le dopage tout court des cyclistes.

Ce week-end marquait le vrai début de la saison cycliste en France. Comme d’habitude, il s’agissait du Grand Prix La Marseillaise qui a vu la victoire d’un Belge Dries Devenyns qui a battu au sprint Thibaut Pinot. On ne s’attendait pas à voir le grimpeur de la FdJ aussi bien en ce début de saison.

Dans cette équipe dirigée par les frères Madiot et dans laquelle Martial Gayant est aussi un des directeurs sportifs, on note avec beaucoup de plaisir le retour à la compétition de William Bonnet. Personne n’a oublié la terrible chute du Picard dans le dernier Tour de France. On le croyait perdu à tout jamais pour le sport mais Bonnet a démontré qu’avec du courage, de la persévérance, on pouvait réussir. Chapeau William !

Chaque année, la saison de cyclo-cross s’achève avec le début de la route. Ce week-end, les championnats du monde de cyclo-cross avaient lieu à Zolder. La vedette n’a pas été un vainqueur mais simplement Femke Van den Driessch. Qui est-elle ?

Personne n’avait entendu parler d’elle avant l’épreuve réservée aux Espoirs féminins samedi dernier. Mais voilà que cette jeune femme de 19 ans s’est fait pincer pour avoir utilisé un vélo avec moteur.

C’est ce qu’on appelle le dopage technologique.

On ne dope plus le coureur mais le … vélo.

Cela faisait quelques années que dans les pelotons, la rumeur circulait. Rappelez vous l’affaire Cancellara dans un Paris-Roubaix.  Il n’y a pas eu de preuve mais le doute a bel et bien existé.

Et voilà que cette fois, l’affaire éclate au grand jour.

On ne connait pas les vainqueurs de ces championnats du monde mais on sait qu’une participante s’est fait pincer et qu’elle va entrer dans la postérité.

Alors, Femke nie la vérité, affirme que ce n’est pas son vélo mais celui d’un ami. Toujours est il que cela ne plait pas du tout au président de l’ UCI Brian Cookson qui a déclaré «les tricheurs vont payer».

C’est vrai que depuis un moment, le cyclisme était épargné par les scandales et que les médias s’intéressaient plutôt aux matches truqués dans le tennis, à l’affaire Platini dans le football et le dopage en athlétisme. Cette fois, l’UCI va frapper très fort car mettre un moteur sur son vélo ressemble à une prise énorme d’EPO. Mais où va-t-on ?

Enfin, toujours sur le cyclisme. Nous sommes malheureux pour Alain Mathieu et le CC Nogent. Le grand club de l’Oise s’est vu empêcher de participer au championnat de DN1, faute à un déficit. Mais connaissant bien Alain Mathieu, nous sommes persuadés  que ces prochains jours, la F F C fera marche arrière et autorisera le C C Nogent à disputer la Coupe de France.

Lionel HERBET