FOOTBALL : Régis Gurtner face à son ancien club.

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Régis Gurtner face à son ancien club

A l’Amiens SC, un joueur va disputer ce match avec un état d’esprit particulier.
Il s’agit du gardien Régis Gurtner qui est de souche alsacienne et a porté le maillot de Strasbourg.

Régis Gurtner nous exprime son ressentit:

Petit, je venais assister à la Meinau aux matches avec mes parents. J’ai eu ensuite la chance de signer dans ce club. On sait qu’il y a beaucoup d’engouement autour du RC Strasbourg.  

« C’est forcément pour moi, un match particulier »

C’est forcément pour moi, un match particulier car j’ai été formé à Strasbourg. J’en garde beaucoup de souvenirs. J’ai démarré au centre de formation et je suis resté pro durant cinq ans. J’ai  connu plein de choses dans ce club, la L1, la L2 et le National,  la coupe de France, le dépôt de bilan et même certains dirigeants et l‘entraineur que j’ai cotoyé. Cela me fera plaisir de jouer contre Strasbourg.

Le présent revient évidemment au cours de cet entretien qui s’est déroulé jeudi en fin de journée. Régis Gurtner revient sur les deux défaites concédées par l’équipe.

« C’est logique qu’après deux défaites…
le président et l’entraîneur haussent le ton. »

Nous restons sur deux défaites comme Strasbourg du reste. Nous nous sommes, depuis,  remobilisés  et je pense que dans nos têtes, nous avons évacué ces deux défaites afin de bien repartir.
Toute  cette semaine, nous n’avons pensé qu’à ce match . A nous de bien le négocier et surtout de réussir une bonne entame en  sachant que nous aurons tout le stade derrière nous.
C’est logique  qu’après  deux défaites, qu’après deux matches au cours desquels nous n’avons pas su afficher les mêmes valeurs, que nous n’avons pas su répondre présents dans les duels ; que le président et l’entraîneur haussent le ton.

« Nous mettrons tout en œuvre pour faire un bon match ! »

Nous sommes face à nos responsabilités et nous mettrons tout en œuvre pour faire un bon match et obtenir un bon résultat.
Nous sommes attendus surtout dans les duels, dans l’état d’esprit que nous devrons afficher. Dans ce championnat, il faut gagner les duels ce qui n’a pas été le cas lors des deux derniers matches.
Si nous voulons rester collés là haut, c’est sur qu’il nous faut gagner. En tout cas, il ne faut pas perdre.

« Il n’y a pas de situation de crise. »

Il n’y a pas de situation de crise. Le président a été dans son rôle et il a très bien dit ce qu’il fallait. Nous sommes conscients que nous sommes capables de beaucoup mieux faire. A nous de réagir et nous avons suffisamment d’expérience pour prendre nos responsabilités.

A noter que pour ce match,  reviennent dans le groupe Fontaine, Soumah et Tinhan tandis que seront absents Betina, Monconduit et Eickmayer.

Lionel HERBET.