BASKET-BALL : Trois de suite pour Longueau

Ⓒ Gazette Sports

Trois de suite pour Longueau.

Après avoir successivement battu Césaire Levillain et Le Portel, les Longallois (7e) avaient la possibilité, ce week-end, de réaliser la passe de trois en accueillant Sartrouville (6e). Mais le défi n’était pas si simple à relever ! Car Franck Haleine, le coach de l’ESCLAMS, devait composer sans trois de ses joueurs : Babacar M’Bengué (blessé au doigt), Koffi Kragba (genou) et Azzedine Zouad (malade). De plus, Phillip Brown et Cédrick Gouala avaient manqué une partie des entraînements précédant le match, le premier souffrant d’une béquille et le deuxième étant malade !

Pour autant, tout commençait bien pour les Picards. Si Dobékréo, le pivot sartrouvillois, se mettait de suite en évidence par un dunk, les minutes suivantes étaient clairement favorables au duo Phillip Brown-Salman Dicko. En effet, les deux intérieurs locaux étaient omniprésents : ils inscrivaient 19 des 23 premiers points de leur équipe et captaient un nombre important de rebonds défensifs et offensifs.

Conséquence : même si les extérieurs longallois faisaient preuve de beaucoup de maladresse, l’ESCLAMS était devant à la fin du QT1 : 23-12.

Dans le deuxième quart-temps, le match changeait totalement de physionomie. Les joueurs des Yvelines compensaient leur jeu d’attaque bien terne par une agressivité de tous les instants en défense. Leur zone-press très physique faisait déjouer les Samariens. Guillaume Jourdain et Cédrick Gouala marquaient bien dix points entre la 13e et la 15. Mais c’était l’arbre qui cachait la forêt ! Surtout avec un Phillip Brown sur le banc pour se reposer. L’Américain, excellent lors du QT1, manquait cruellement, à ses coéquipiers tant au niveau du scoring que des rebonds captés. Les rugueux Sartrouvillois revenaient progressivement (30-22, 15e puis 37-32, 18e). Franck Haleine relançait alors son joueur US mais, coup de théâtre, celui-ci, se voyait infliger, coup sur coup, sa 3e puis sa 4e faute personnelle (18e) ! A coup de contre-attaques, les visiteurs revenaient dès lors à la hauteur des Longallois. Et la mi-temps était donc sifflée sur un score de parité : 44-44.

La pause ne modifiait en rien ce qui s’était passé durant le QT2. Lors de cette troisième période, les Franciliens étaient toujours aussi maladroits et frustrés techniquement. Mais ils continuaient à déployer leur défense éprouvante (zone-press tout terrain). Conséquence : les Longallois étaient, eux aussi, bien peu productifs en attaque. Le score évoluait lentement (50-50, 26e puis 54-56, 30e).

Pas facile de se débarrasser de ces visiteurs tenaces !

Heureusement, Jordan Ka, muet jusqu’alors, avait la bonne idée d’inscrire deux paniers primés pour démarrer le QT4 (60-56, 32e). Doucement mais sûrement, les Sartrouvillois craquaient physiquement. Les Longallois redevenaient maîtres du rebond dans leur raquette et misaient alors sur le jeu rapide. Cela leur permettait de reprendre dix points d’avance à 5 minutes du buzzer (66-56). Suffisant pour s’assurer la victoire ? Oui ! Car Phillip Brown et Salman Dicko abattaient un énorme travail en défense tandis que le trio Gouala-Digbeu-Ka marquait les 24 points de la formation picarde, lors de cette dernière période !

Score final : 78-69.

Avec cette troisième victoire consécutive, l’ESCLAMS présente un bilan équilibré de quatre victoires pour autant de défaites et pointe désormais à la 6e place du classement.

Franck Haleine :

« Je savais que cela allait être un match compliqué car on a vécu une semaine difficile à l’entraînement avec quatre joueurs malades ou blessés. Cela peut expliquer pourquoi notre prestation, ce soir, a été moyenne avec notamment beaucoup de maladresses. Mais, malgré cela, je suis satisfait du groupe car il a su répondre présent face au combat physique imposé par notre adversaire. Et les rotations de la première mi-temps nous ont permis d’avoir plus de fraîcheur en deuxième mi-temps ».

Fiche technique :

LONGUEAU. ESC Longueau bat BC Sartrouville 78-69 (23-12, 21-32, 10-12, 24-13). Arbitres : MM. Kouyaté et Joseph.

– Longueau : 22 fautes. Éliminé : aucun.

Les marqueurs : Gouala 23, Brown 20, Dicko 9, Ka 9, Digbeu 8, Jourdain 7, Kerrout 2, David, Vivien.

Sartrouville : 30 fautes. Eliminés : El Mouttalibi, Thioune.

Les marqueurs : Minin 15, El Mouttalibi 12, Thioune 11, Faye 10, Yahiaoui 10, Dobékréo 7, Dieujuste 2, Koné 2, Quenioux.

Laurent Bracq