[FOOTBALL FEMININ] Amiens domine largement Soissons

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Les Amiénoises continuent leur beau parcours en s’imposant 5-0 ce dimanche. Leur adversaire, les joueuses du Soissons FC, n’ont rien pu faire face aux féminines de l’ASC, qui comme la semaine dernière, ont eu beaucoup d’occasions, pour n’en conclure que 5.

Elles prennent directement l’ascendant sur le match en s’installant dans le camp adverse. Elles obtiennent 3 corners coup sur coup, 3 fois repris par KERBOUET qui n’arrive pas à trouver le cadre. On voit une nette domination de l’ASC, tandis que Soissons n’arrive pas à produire de jeu. Le premier but part d’un débordement de DEMORY sur son côté droit qui déclenche une frappe, repoussée par la gardienne, BENKASSOU qui a bien suivi place le ballon au fond des filets. Juste avant la mi-temps, DORION tente sa chance de loin. La balle frappe le montant du but qui revient sur la tête de DERUNES qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans la cage.

Dès le retour sur le terrain, les Amiénoises ne laissent même pas le temps aux adversaires de sortir de leur moitié de terrain. MERLE centre en retrait pour BRIOUX qui marque le 3ème but. Soissons qui n’arrive pas à ressortir défend hargneusement. Cela ne va pas empêcher les Amiénoises de marquer 2 autres buts par BENKASSOU pour le doublé et DEMORY. Les Axonaises n’obtiendront qu’une occasion suite à une mauvaise relance de SERE, qui envoie le ballon dans les pieds de l’attaquante adverse. TRIBOU réussi à contrer la frappe en jetant tout son corps avant que le ballon décolle du sol. Le coach MANKOWSI se dit « satisfait de la victoire mais trouve encore que les filles ne sont pas assez efficaces devant le but ».

Elles montent donc à la 3ème place du classement (avec un match en retard) notamment grâce à l’issue du derby Longueau ESC – Amiens Porto. Les équipes se sont quittées sur un score de parité de 2-2. Amiens Porto qui menait de 2-0 n’a pas su tenir le score pendant le match qui s’est déroulé sous tension, avec FAVIER qui prenait un carton rouge.

Aurelie Vergnac