[FOOTBALL] Régis Gurtner la modestie est sa marque de fabrique

Ⓒ Gazette Sports
Publicité des articles du site GazetteSports

Régis Gurtner s’inscrit plus que jamais, dans la lignée des grands gardiens à l’Amiens SC. Il a rejoint les Beaujouan, Poil, L’Hostis, Bonnefoi, Merville et bien d’autres qui avant lui, ont porté haut les couleurs de l’Amiens SC. Lorsqu’il a débarqué à la Licorne début juillet, Régis Gurtner bénéficiait d’une réputation nullement usurpée. Celle d’un gardien de qualité, brillant sur sa ligne, dans les pieds des attaquants ou dans les airs. On devait s’en apercevoir rapidement puisqu’à Dunkerque, il avait eu quelques arrêts déterminants permettant à son équipe de ramener un nul 0-0.

Cette réputation, l’ancien gardien de Boulogne l’a améliorée régulièrement au point qu’aujourd’hui, il s’est installé solidement et a pris place dans le trio des meilleurs gardiens de National. D’aucuns affirmeront même qu’il est le numéro un à son poste et ceux qui ont assisté vendredi dernier au match contre Luçon, ne nous démentiront pas. A deux ou trois reprises, Régis Gurtner s’est distingué et on l’a même vu effectuer un dégagement au pied, suite à un ballon « foireux » que lui avait envoyé son équipier Laurent Heloïse.

Régis Gurtner est tout sauf un expansif, quelqu’un qui manifeste sa joie. Il reste d’un calme olympien et quand il répond aux journalistes, on a intérêt à avoir de bonnes oreilles.

« C’est un bon nul, a-t-il répondu d’emblée. A nous de continuer sur cette voie et surtout à ne pas nous enflammer. Il faut continuer à travailler et à bien gérer le groupe. Nous allons maintenant bien récupérer. »

 Vous l’avez remarqué. Régis Gurtner ne parle jamais de lui mais toujours du groupe. Un groupe qui selon lui, s’améliore sans cesse.

« Mais nous avons toujours une marge de progression que ce soit dans le jeu, les duels et dans tous les domaines. Tout ce que je remarque, c’est qu’il s’agit d‘un championnat serré. Il ne faut rien lâcher et grappiller des points à l’extérieur» .

A l’extérieur où évidemment Régis aura un rôle plus important qu’à domicile. Et de conclure : « Je me sens très bien à Amiens et cela me fait du bien mais aussi à toute l’équipe. »  Voilà. N’attendez pas qu’il nous parle de lui. Il préfère évoquer le groupe auquel appartient son partenaire Raphaël Adiceam qui, logiquement, devrait être le gardien à Nesle.

Samedi à Nesle à 15 heures : Nesle- Amiens SC

Lionel HERBET

asc vs lucon - 0149 - leandre leber - gazettesports