[BALLON AU POING] LA DIFFERENCE ENTRE CAPITAINE ET FONCIER ?

0
34

Capitaine au foot, foncier au ballon au poing : quelle est la différence ?

La Hotoie, le 15 août, c’est évidemment le rendez-vous annuel pour le monde du ballon au poing. Cela fait plus d’un demi-siècle que les deux sont associés et ceux qui se sont imaginés qu’on pouvait trouver un autre lieu, se sont mis le doigt dans l’œil.

Le président Samuel Pruvot aura l’occasion de s’exprimer dans ces colonnes sur le sujet. Pour l’heure, nous avons voulu interroger un joueur foncier d‘une équipe, en l’occurrence celle de Beauquesne en Excellence mais aussi joueur  de foot à Doullens. On sait que depuis toujours, nombreux sont ceux qui ont pratiqué les deux sports.

Il s’agit d’Antoine Bouvet qui, malheureusement n’a pu s’imposer en finale face à Louvencourt, vainqueur du Drapeau 2015 devant un public important. Antoine Bouvet est doué dans les deux sports pourtant complètement différents. Il perpétue la tradition des grands joueurs qui dans le passé, se sont illustrés dans les deux disciplines, Jacques Falize étant le plus célèbre.

«  Je suis revenu à Doullens, le club dans lequel j’ai fait mes premiers pas, souligne Antoine Bouvet passé aussi par l’Amiens SC et Quevilly. Quand on lui demande s’il existe une différence entre foncier au ballon au poig et capitaine au foot, Antoine Bouvet répond par l’affirmative.

« Oui il y a des ressemblances dans les deux. Mais on peut être foncier au ballon au poing et pas forcément capitaine. Ce  n’est pas forcément le meilleur joueur mais c’est le plus régulier et qui frappe loin.  Un bon foncier se déplace de gauche à droite, en avant et en arrière, tenir compte du vent. Il a un impact physique supérieur à ses équipiers. Un foncier doit être capable de répéter des efforts, encourager ses équipiers. »

En général, le foncier s’impose naturellement auprès de ses équipiers. C’est lui qui devient le « chef » alors qu’au football, le capitaine est plutôt désigné par l’entraineur. Antoine Bouvet admet que le foot ne lui a pas donné les satisfactions escomptées.

« J’ai un peu de regret de n’avoir pu réussir dans le foot mais il n’est jamais trop tard car après tout je n’ai que 22 ans. Mais le foot, reste compliqué car on dégringole vite la pente. Au foot,  le capitaine a aussi un impact sur ses équipiers.»

Aujourd’hui, Antoine Bouvet dresse le constat suivant : il est plus connu en tant que joueur de ballon au poing.

« Je suis plus connu dans le ballon au poing et je me plais beaucoup à Beauquesne, club qui comporte deux équipes en Excellence. » On a même vu ces deux formations se rencontrer en demi-finale. Antoine Bouvet a su franchir l’obstacle mais il a  échoué  en finale contre Louvencourt. Antoine devra patienter avant d’obtenir son deuxième Drapeau.

Lionel HERBET




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.