C’est une tradition depuis quelques saisons : l’ASC termine sa préparation à la Licorne. Histoire pour les joueurs, surtout les nouveaux, de prendre leurs repères  avec la pelouse.

Christophe Pelissier tient compte des éventuelles absences qui auront lieu pour le déplacement de Belfort la semaine prochaine.

C’est ainsi que le capitaine Khaled Adenon est laissé sur le banc ce qui permet d’aligner un axe central avec Matthieu Fontaine et Alioune Ba. A droite, c’est Julien Ielsch qui est aligné car Jordan Lefort reste à gauche. Le milieu très offensif voit le retour de Thomas Monconduit tandis qu’en attaque M. Valbuena, pardon Vincent Crehin évolue en pointe.

L’ancien attaquant d’Avranches va du reste s’illustrer au cours des 45 premières minutes de jeu. Il va en effet inscrire deux buts, le premier suite à une action qui le voit  gagner son face à face avec le gardien Dauphy. Le deuxième but est consécutif à un centre de Ielsch. Crehin aurait même pu marquer un troisième but.

Roye-Noyon n’a eu qu’une seule action par Vaury dont le tir n’est pas cadrée.

Cette première période a satisfait le millier de personnes qui a pris place dans la tribune ensoleillée. Les joueurs regagnent du reste leur vestiaire sous les applaudissements des spectateurs.

La deuxième période démarre avec un excellent tir de Bourgaud, au ras du poteau.

Régis Gurtner qui n’a pas encore été inquiété va s’illustrer deux fois coup sur coup notamment en gagnant son duel avec  Mayenga. Puis il repousse un coup-franc bien tiré par Fallempin.

Rien de tel pour s’attirer les faveurs du public. Les Royens se montrent plus entreprenants. Les Amiénois reprennent le jeu en main et Crehin manque encore de réussir le triplé.

A vingt minutes dela fin, Christophe Pelissier procède à de nombreux changements surtout au milieu de terrain. Samuel Betina ne tarde pas à se montrer en réussite car il va inscrire le troisième but grâce à un tir à ras de terre qui surprend le gardien Dauphy 3-0 (76e).  Et ce n’est pas fini puisque Jonathan Tinhan aggrave le score et marque le 4e but. La victoire de l’ASC est donc indiscutable et doit rassurer avant le déplacement de Belfort vendredi prochain. Tout en sachant que l’adversaire sera plus expérimenté et rugueux.

Notre photo : Les deux entraineurs Christophe Pelissier et Sébastien Dailly avant le match.

Amiens SC- Roye Noyon : 4-0 (2-0)

Buts : Crehin (16e et 30e), Betina (76e), Tinhan (80e)

Amiens a fait jouer : Gurtner- Ielsch puis Haddou (71e), Ba,  Fontaine, Lefort puis El Hajjam (71e)- Monconduit puis Betina (71e), Soumah puis Tinhan (71e), Heloïse puis Fofana (71e), Bourgaud puis Henaini (71e), Eickmayer-Crehin puis Henaini (71e)

Entraineur Christophe Pelissier

Avant le match, une minute de silence a été observée à la mémoire de Libéro Milani, dirigeant du club décédé voici quelques jours. Rappelons que ce samedi au stade Moulonguet (coup d’envoi 17 heures), la réserve de l’ASC jouera contre celle de Roye-Noyon.

Auteur L.H.




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.