Assurément, c’est une des meilleures recrues cet été de l’Amiens SC. Une fois encore, la cellule de recrutement a bien ciblé et a su attirer vers elle le joueur que souhaitait posséder dans son effectif Christophe Pélissier.

Emmanuel Bourgaud nous arrive de Colmar où il n’est resté qu’une saison. Ce joueur  talentueux a passé jusqu’à présent, le plus gros de son temps dans l’Ouest de la France, six ans au SCO Angers en L2 et en National, trois au Poiré sur Vie en National. Ajoutons un an à Créteil et on mesure que ce joueur nous arrive précédé d’une réputation nullement usurpée.

C’est au Touquet à l’occasion du stage que nous avons pu bavarder avec ce garçon qui n’engendre pas la mélancolie. « C’est vrai que j’aime bien rigoler et même déconner », nous avoue Emmanuel. Le Touquet cela lui rappelle un peu les stages effectués auparavant avec le Poiré sur Vie mais il est complètement différent avec celui de l’an dernier à Colmar. « C’était à Munster en montagne. Je découvrais la montagne. Notre entrainement était très physique avec beaucoup de côtes avec vélo et VTT».

Munster n’a donc rien à voir avec le Touquet qui lui rappelle un peu les stages effectués avec le Poiré sur Vie.

« C’est la première fois que je viens ici au Touquet. Nous travaillons bien. Le matin, c’est particulièrement axé sur le physique  et l’après-midi est consacré au ballon. Il y a une bonne ambiance dans le groupe et nous nous entendons bien. C’est vrai que j’avais la chance de connaitre de nombreux joueurs et de me familiariser avec les autres dont Oualid El Hajjam avec qui nous faisons chambre commune. Espérons que cette ambiance  va pouvoir continuer. Nous avons aussi fait du char à voile mais il n’y avait pas de vent ».

Quant à son objectif, Emmanuel Bourgaud est convaincu qu’un bon départ peut conditionner la suite de la saison. « Un bon départ est important pour lancer la saison. Nous allons débuter à Belfort, ville qui se situe à deux heures de Colmar. Je sais par expérience  que dans ce championnat, il faut toujours se méfier des promus. Individuellement, j’espère réussir une bonne saison mais collectivement, cela serait bien de viser les premiers rôles. »

Enfin, sur le terrain, Emmanuel Bourgaud se considère comme un joueur polyvalent.

« Je suis plutôt milieu droit mais je peux aussi évoluer en 8 ou derrière les attaquants. »

Enfin, Emmanuel Bourgaud avoue qu’il se plait beaucoup à Amiens.  Rien de tel pour s’épanouir et réussir une bonne saison.

Lionel HERBET




  • Journaliste historique du sport Picard et Amiénois. Lionel est la mémoire des plus grands exploits sportifs de la région.

    Laisser un commentaire