[FOOTBALL] THOMAS CAUCHY SUR LES TRACES DE PIERRE MANKOWSKI

0
68

Cela aura été une des grandes décisions qu’aura prise cet été Christophe Pélissier.

Très tôt en fin de saison dernière, il a décidé que son groupe de National verrait l’arrivée de quatre jeunes, issus du Centre de Formation. Parmi les quatre jeunes, Thomas Cauchy qui incarne à merveille la formation amiénoise et surtout la fidélité à son club. Après des débuts au S C Abbeville, Cauchy a donc rejoint l’ASC et une fois de plus, celui qui a été l’intermédiaire entre le joueur et l’ASC, c’est Patrice Descamps. Celui-ci a l’œil et très tôt,  il a su persuader Thomas Cauchy de venir rejoindre l’ASC.

« Cela fait huit ans que je suis au club, nous rappelait Cauchy avant qu’il ne prenne le bus pour se diriger vers le Touquet et un stage d’une semaine.  C’est Patrice Descamps qui m’a fait venir à l’ASC. J’avais 13 ans.  Entre temps, je suis allé au Pôle espoir de Liévin. Depuis mon arrivée au club, j’ai eu pour entraineurs Patrice Descamps en U 14 puis en U 16, Sébastien Dailly, Ludovic Taillandier, Patrick Abraham. »

Que du beau monde!

Mais avec le temps, on se disait que Cauchy faisait partie des meubles. La saison dernière, il était régulièrement aligné par Patrick Abraham dans l’équipe réserve en CFA 2. Il  partageait même le brassard de capitaine avec Alexandre Carvalho. Et puis, en mai dernier, il apprenait que Christophe Pélissier souhaitait le solliciter  pour le groupe de National.

« Et cela m’a fait plaisir et j’étais content, poursuit Cauchy. J’estimais que je venais de franchir un cap. Qu’importe si je n’avais pas de longues vacances comme d’habitude. Dans le groupe, il n’y a aucun souci. S’entrainer avec des joueurs meilleurs que vous, c’est motivant. J’ai été bien accueilli et cela était plus facile de s’intégrer car il y a beaucoup de nouveaux ».

  Maintenant, quel est l’objectif de Cauchy?

 Il sait bien qu’être titulaire en National sera peut-être compliqué mais ce qu’il souhaite, c’est avoir une chance de figurer dans le groupe de 16 puis de jouer aussi avec la réserve en CFA 2. Du reste, Romain Poyet qui le verra chaque jour au quotidien mais aussi le samedi en CFA 2, sera le mieux placé pour le juger. En attendant ce garçon très équilibré et qui ne lâche pas la proie pour l’ombre,  a bien l’intention même si ce sera difficile, de poursuivre ses études . Il veut devenir kiné.

 A l’ASC, il n’est pas le premier dans ce cas de figure puisqu’avant lui, Pierre Mankowski menait de front études et il jouait à l’ASC. On connait la brillante carrière d’un des joueurs les plus prestigieux de l’ASC.

« Mais en attendant, je suis d’abord footballeur », conclut avec le sourire Thomas Cauchy.

Lionel HERBET




  • LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.