Le 13 juin, au Cirque d’Hiver de Paris, Christopher Sebire a échoué d’extrême justesse dans sa reconquête vers le titre de champion de France professionnel de boxe des super-légers.

Face au tenant du titre Franck Petitjean, il a obtenu le nul au terme d’un combat équilibré (10×3). « Mais je pense que j’avais gagné », nous souffle Christopher.

Cette décision  permettait au tenant du titre de rester champion de France tandis que pour Sebire, ce n’était pas une défaite mais la possibilité, prochainement, de pouvoir disputer à nouveau un combat pour le titre.

Ces dernières années, Christophe Sebire vivait près de Rouen et c’est de cette ville que nous a rejoint, place de l’hôtel de Ville à Amiens, ce garçon avenant, sympa et surtout pas marqué physiquement. A le voir, jamais on ne dirait qu’il est boxeur professionnel.

Pourquoi, avait-il effectué le trajet Rouen- Amiens ? Tout simplement parce qu’il a décidé de  revenir dans la capitale picarde, là où pour lui tout a commencé voici une petite dizaine d’années.

Christopher Sebire effectuait en effet ses débuts professionnels et il a boxé à deux reprises dans la région : le 19 mai 2006 à Rivery contre Krasimir Dimitrov et le 26 janvier 2 007 au Coliseum d’Amiens contre Gheorge Robert Florin. Ensuite, la carrière de Sebire a connu des hauts et des bas mais aussi quelques interruptions dues à de vilaines blessures.

Le bonhomme a même été deux fois champion de France et aujourd’hui, son palmarès compte 23 victoires, 2 nuls et 9 défaites. A ses débuts pros, son professeur était déjà Jérôme Fouache, l’homme sans qui la boxe ne serait plus  vivante à Amiens.

Avec Fouache, Christopher Sebire revient donc au bercail.

Jérôme Fouache a même retrouvé l’enthousiasme qui lui faisait un peu défaut ces derniers temps. Il sait qu’avec Sebire, il ne va pas vers l’inconnu. Le boxeur est un vrai boxeur qui n’a pas besoin de se faire connaitre. Il va donc boxer prochainement à Amiens et le rêve de Fouache est qu’il dispute un championnat de France. Il faut bien sûr qu’il fasse un ou deux combats au préalable et réunir pas mal d’argent sur la table. Le cirque Jules-Verne serait le cadre idéal.  Nous n’y sommes pas encore.  Pour le moment, il faut parapher le contrat qui va lier les deux hommes, multiplier les contacts avec la ville d’Amiens qui semble, très intéressée par le projet. Mais nous avons confiance en ce garçon.

Christophe Sebire sera-t-il le boxeur qui va redonner envie  à tous ceux qui aiment ce sport, de revenir assister à un gala de boxe ? Comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, voilà qu’un authentique espoir de la boxe amiénoise Thomas Hamidi s‘apprête à revenir à  la compétition, débarrassé de ses ennuis de santé.

Lionel HERBET




  • Jeu EatInUSA

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.